News - 07.12.2017

Ouided Bouchamaoui à l’assaut du secrétariat général de l’Union pour la Méditerranée avec de fortes chances

Ouided Bouchammaoui

La présidente de l’UTICA et co-lauréate du Prix Nobel de la Paix 2015, Ouided Bouchamaoui bénéficie de réelles chances pour succéder à l’ambassadeur Fathallah Sijilmassi, à la tête du secrétariat général de l’Union pour la Méditerranée (UpM), dont le siège est basé à Barcelone. Ayant assumé deux mandats successifs et ne pouvant pas rempiler à un troisième, Sijilmassi qui y a effectué un travail jugé d’excellent doit passer la main fin février 2018. Une prolongation exceptionnelle jusqu’à fin juin prochain pourrait lui être accordée.

La décision serait prise lors de la réunion des délégués des 43 états membres prévue au niveau des experts et non des Hauts représentants, ce lundi 11 décembre 2017. Fortement soutenue par la Tunisie et un grand nombre de pays des deux rives de la Méditerranée, la candidature de Bouchamaoui est créditée de grandes chances. Son profil de femme, chef d’entreprise, et présidente de l’historique centrale patronale tunisienne, et sa notoriété à l’international, auréolée du Prix Nobel de la Paix, en plus de ses propres qualités personnelles en font une candidate de choix, face aux autres prétendants, notamment un candidat égyptien qui vient juste de se déclarer.

Organisation internationale rassemblant 43 états membres (28 européens et 15 du Sud et de l’Est de la Méditerranée, l’UpM a été créée le 13 juillet 2008 par les 43 chefs d’Etat et de gouvernement des pays membres, lors du Sommet de Paris pour la Méditerranée, pour donner suite au Partenariat euro-méditerranéen (Euromed). Initialement, le siège de l’organisation devait être établi à Tunis, mais le choix s’est finalement porté sur Barcelone. La Tunisie avait alors été sollicitée pour en assurer le secrétariat général mais avait préféré ne pas y présenter de candidat. Seul un diplomate tunisien de haut rang a été affecté auprès du secrétaire général (en qualité de directeur de la Communication), Moez Sinaoui (2011 - 2014), actuellement ambassadeur à Rome, après un passage au cabinet présidentiel, en tant que conseiller principal et porte-parole de la Présidence de la République. Tout récemment, Said Bhira, jusque-là secrétaire général du ministère des Affaires étrangères, vient d’être nommé chargé de mission au cabinet de Sijilmassi.

Depuis la création en 2010, du poste de secrétaire général de l’UpM, trois secrétaires généraux s’y sont succédé :

  • Ahmad Masa'deh (Jordanie) : mars 2010 - février 2011
  • Youssef Amrani (Maroc) : juillet 2011 - janvier 2012
  • Fathallah Sijilmassi (Maroc) : mars 2012 - aujourd'hui.
Même si la question de l’élection du nouveau secrétaire général de l’UpM n’est pas inscrite sous cet intitulé à l’ordre du jour de la réunion de ce lundi 11 décembre, elle pourrait y être examinée au titre des questions diverses. 
Portée à la présidence de l’UTICA, en 2011,  Ouided Bouchamaouiavait été réélue à ce poste en janvier 2013.
 

 

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Partager Abonnez-vous
commenter cet article
0 Commentaires
X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.