News - 30.11.2017

Un gouverneur qui ignore les lois de la République

kebili

La scène ne se passe pas dans un fief islamiste au Pakistan ou en Afghanistan, mais dans notre Tunisie, pays pionnier dans le monde musulman en matière de droits de la femme et de l'enfant. Observez bien la personne qui délivre les diplômes. C'est le gouverneur de Kebili, dans une république civile. Il se nomme Sami El Ghabi (un nom prédestiné). Il ne bronche pas face au spectacle qui s'offre à lui : des fillettes enveloppées dans leurs étrangers accoutrements ; sans qu'il n'éprouve le besoin d'interpeller leur maîtresse ni de la tancer. La scène résume le malheur tunisien. Le décalage total entre le pouvoir central et un serviteur de l'Etat, censé veiller à la bonne application des lois de de la République et qui ne s'aperçoit même de la gravité de la situation . Bien plus, il la publit sur le mur du gouvernorat  avant de ressaisir et de la retirer, certainement sur les conseils d'un ami. Mais le mal est fait.  
  

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Partager Abonnez-vous
commenter cet article
20 Commentaires
Les Commentaires
Leila - 30-11-2017 21:52

Inacceptable ! A plus forte raison d un gouverneur ....ou va t on ?

kameleon78 - 30-11-2017 22:48

C'est une région infestée par les islamistes, ce gouverneur en fait partie. C'est là où Moncef Marzouki a voulu soulever le Sud contre le Nord donc on n'est pas étonné, et les habitants de cette région ont voté pour ce provisoire Marzouki.

Mohamed - 01-12-2017 08:25

Nous au sud nous nous sommes pas choqué par cette photo car c'est notre religion c'est notre entité, c'est notre obligation devant dieu et la société Pour les gauchistes qui détiennent la presse Tunisienne malheureusement cette photo fait mâle et doit faire l'objet d'un article qui nuit au pauvre gouverneur Pauvre Tunisie

ridha - 01-12-2017 08:44

on est dans un pays libre ou pas? pourquoi vous ne bronchez pas quand il y'a des enfants avec des jean troués à l'école, ou une institutrice les provoque en s'acharnant contre le hijeb des jeunes ou l'appel à la prière. signez votre article svp

sihem - 01-12-2017 09:07

dans leur cœur, trop souvent, il y a des préjugés, de la froideur, et même de la haine'." L’adversité tel un vent furieux, nous empêche d’aller ou nous voulons, nous dépouille et nous laisse face à nous-mêmes tels que nous sommes, et tels que nous pensions être. ou es ce qu'on va avec cette phobie des musulmans, du hijeb et de la barbe بطل العالم حسام البرهومي: ''تم إقصائي بسبب اللحية''، J’ai l'impression qu'on se focalise un peu trop sur les choses négatives, alors qu'à côté de ça il y a beaucoup de personnes qui réinventent la société et proposent d'autres choses. Et ces gens-là ne sont pas mis en lumière

Mokhtar el Ķhlifi - 01-12-2017 09:53

Il est temps que des critères précis de recrutement soient fixes et qu"une charte soient établis.Les fonctionnaires de l'État se doivent d'être au service du citoyen et de mettre au vestiaire ĺeurs idées politiques.

Nbfradj - 01-12-2017 10:43

Malhereusement pour vous , c'est 98% des tunisiens (vrai) qui adèrent et encouragent ces actions. Alors que vous, les résidus de la colonialisations Française... vous allez certainnement disparaitre .... le jour ou le peuple se reveille et defend mieux ses racines et sa patrie. Au bon entendeur

MZIDI - 01-12-2017 10:55

Voir , attendre ,l'essentiel à savoir la décision de l'Etat , du gouvernement !Une sanction sévère , exemplaire sinon adieu les valeurs de la République et bienvenue au Wahabisme et au 6 è Califat , annoncé par un 1 er Ministre voilà 5 ans!!

Citoyenne tunisienne - 01-12-2017 10:56

Malheureusement , si on ne veille pas au grain , la Tunisie finira par se transformer en Kandahar . Ce gouverneur doit être pénalisé et démis de ses fonctions. L'état ne doit pas permettre ce genre d'activité dans les établissements scolaire . Il y a la LOI pour répondre à ce genre de pratique.

ayoub - 01-12-2017 11:38

Honteux! scandaleux!!! pauvres petites filles....

Rachid Bouhamed - 01-12-2017 11:52

Ce piètre personnage n'est pas seulement 'ghabi' : c'est carrément un criminel ! Il a mis le prestige et l'autorité de l’État sous ses semelles, et les a enfoncés sous terre ! Son indépendance aussi, parce qu'il était censé observer une stricte neutralité politique, et son show pro-islamiste n'est pas vraiment une performance en la matière ! Mais, n'ayez crainte : on ne risque pas de le retrouver dans la benne à ordures du prochain mouvement de gouverneurs : un tel zélote nahdhawi ne se trouve pas aisément ! Donc, on est bien parti pour le retrouver au tableau d'honneur-sic d'Ennahdha, qui le défendra bec et ongles !

Abdallah ettounsi - 01-12-2017 18:14

censé veiller à la bonne application des lois de de la République ... je pense que la constitution de laTUNISIE dit que nous somme musulmans ... ...je crois que vous vous trempez de république , la France et de l autre cotée..

Brahim - 01-12-2017 20:59

Pauvre Tunisie, maintenant c'est les tunisiens qui critiquent leur religion et se mettent a travers sa route ( la religion ) alors que dans le monde on constate qu'il y a de + en + des gens qui se convertit à l'islam.

james-tk - 02-12-2017 00:38

Toutes les tentatives pour renvoyer la Tunisie à l'âge de pierre sont vouées à l'échec, la population tunisienne dans sa large majorité abhorre ces abominables us et coutumes, qui n'ont aucun lien avec la religion, les Ulémas eux mêmes ne sont pas d'accord sur ce sujet, néanmoins les lois de ça république doivent être appliquées à l'intérieur des institutions publiques, nul n'est sensé ignorer la loi, et tout particulièrement les commis de l'État !

Tarek - 02-12-2017 08:59

Je n'ai pas compris !!! qu'est ce qu'il a fait de contraire à la loi ce gouverneur. est ce que la loi interdise aux "officiel" de l'Etat de décorer des petit(e)s dans des cérémonies religieuses ????

Mansour Lahyani - 02-12-2017 10:56

@Mohamed - 01-12-2017 08:25 Euh.. ce n'est pas tout-à-fait exact : rien ne nous oblige, nous gens du Sud, à être aussi stupide que ce ghabi de gouverneur, qui ENRÔLE carrément de petites filles sans défense dans une nouvelle croisade ! Nous aussi, gens du Sud, avons assez de cervelle pour faire la part des choses : nous tenons nos enfants loin de ces spéculations malodorantes, et laissons nos enfants choisir lorsqu'ils sont assez mûrs pour le faire !

Houcine Senoussi - 02-12-2017 16:44

D'abord 'publie' aurait été mieux (une faute de frappe, certainement). Ensuite, est-ce que quelqu'un peut nous expliquer en quoi cette scène est choquante et nous citer au passage les lois/valeurs de la République (avec ou sans majuscule, au choix) que M. Le gouverneur à bafouées.

Saloua Berrehouma - 03-12-2017 22:58

Je demande simplement que le ministre de l'intérieur le renvoi, le limoge, l'efface de toute fonction !!!! Même pas Chaouch nulle part !!!!!

JN - 05-12-2017 11:01

au nom de la liberté, de la consitution et de la république laisez ces gens vivre comme ils veulent, d'ailleur il semble que dans les zones réculées et au sud, ce genre d'habit est pratiquement la chose la plus égalitairement partagée entre ses populations. il n'y a ni mode ni jeans, ni maillots ! où est le mal ?? vive la liberté.

Rourou Mohamed - 06-12-2017 12:10

Un GHABI dans un pouvoir de GHABIS et cela continue dans le pays des GHABIS

X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.