News - 21.09.2017

Comment Bochra Belhaj Hmida conduira les travaux de la Commission Egalité et libertés individuelles, missionnée par Caïd Essebsi

Egalité et libertés individuelles, Le grand défi de la Commission de BCE

Le pavé était lancé dans la mare, comme sait le faire le président Béji Caïd Essebsi, dans son discours du 13 août dernier. L’égalité hommes / femmes dans les droits successoraux et la levée de l’interdiction de mariage d’une Tunisienne avec un non-musulman doivent être érigées en tête des avancées à accomplir pour faire entrer la Tunisie de plain-pied dans le XXIe siècle, plaide-t-il. Dans ce même élan, des réformes sont à introduire en matière de libertés individuelles et d’égalité, insiste-t-il. BCE prend cependant la précaution d’appeler à se conformer dans cette démarche aux dispositions de la nouvelle constitution, aux normes internationales en matière de droits de l’homme et aux nouvelles orientations dans le domaine.

Volonté annoncée, principe cadré, il ne restait qu’à faire aboutir le projet. Prenant de court son auditoire du 13 août, il annoncera, dans son discours largement médiatisé, la constitution d’une commission qu’il avait reçue le matin même et chargée de lui faire un rapport quant aux réformes à introduire. Composée de 9 membres, tous bénévoles, elle est présidée par Bochra Belhaj Hmida, avocate, militante de la société civile et députée à l’ARP. Un décret présidentiel (2017-111 du 13 août 2017) en a fixé la création, défini la mission et désigné sa composition.

Opérationnelle dès le premier jour

Les services de la Présidence de la République ont bien fonctionné : l’intendance était déjà prête. Une villa à Sidi Dhrif, appartenant à la Présidence, déjà équipée en mobilier, bureaux et informatique et dotée du personnel nécessaire, a été mise à la disposition de la Commission. 

«Nous avons pu ainsi démarrer immédiatement nos travaux et dans de bonnes conditions, confie à Leaders Bochra Belhaj Hmida. Les délais qui nous sont impartis sont en effet très serrés. Avec le président Caïd Essebsi, nous nous sommes donné 6 mois pour lui remettre notre rapport. Ce que je crois savoir à ce sujet, c’est que le président le fera publier intégralement, sans le moindre changement, ce qui est une chance pour nous mais aussi une responsabilité. Nos propositions seront probablement examinées au cours d’un Conseil des ministres spécial que le président présidera, comme l’y autorise la constitution. Celles qui seront adoptées par le gouvernement et endossées à cette occasion seront mises en œuvre. Ce cheminement garantira, malgré les délais serrés, un aboutissement rapide. Notre grand vœu est de voir le président Caïd Essebsi annoncer le 13 août prochain la concrétisation des réformes nécessaires et l’avancement de leur déploiement.»

Bochra Belhaj Hmida est confiante et optimiste. Confiante: «Une bonne équipe, animée d’une grande détermination, une bonne ambiance de travail, et une bonne méthodologie adoptée», souligne-t-elle.  Optimiste: «Beaucoup de bonnes volontés s’associent à nos efforts pour aplanir les difficultés, trouver les bonne solutions et formuler les recommandations appropriées», affirme-t-elle.

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Partager Abonnez-vous
commenter cet article
1 Commentaire
Les Commentaires
ridha - 21-09-2017 10:15

je les conseille de laisser le choix au peuple de choisir, comme au moment du mariage,

X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.