News - 25.07.2017

Le Grand Cordon de la République à Habib Essid : le message symbolique de Béji Caïd Essebsi

Le Grand Cordon de la République à Habib Essid : le message symbolique  de Béji Caïd Essebsi

On gouverne par les symboles! Le geste est doublement magistral, comme sait bien le faire le président Béji Caïd Essebsi. En décernant à son ancien chef de gouvernement Habib Essid, le Grand cordon de la République et en choisissant de le lui remettre ce 25 juillet, en ce 60ème anniversaire de la République, il envoie plus d’un message.

D’abord, la reconnaissance de la République à l’un de ses illustres fils, brillant ingénieur doublé d’un économiste agricole, qui avait assumé de hautes fonctions avant d’accepter d’être ministre de l’Intérieur, en mars 2011, en plein cafouillage, au lendemain du 14 Janvier, dans le gouvernement Béji Caïd Essebsi. L’index de performance de sa mission fut la réussite des premières élections démocratiques et transparentes qui ont doté la Tunisie d’une Assemblée nationale constituante, le 23 octobre 2011. Mission accomplie, Habib Essid regagnera son verger et replongera dans sa discrétion habituelle.

Elu à la magistrature suprême en décembre 2014, le président Béji Caïd Essebsi  lui confiera, en janvier 2015, la présidence du premier gouvernement d’union nationale issu des législatives de 2014. Sans la moindre hésitation, il acceptera cette rude et compliquée tâche sachant qu’il sera un jour ou l’autre débarqué de la Kasbah. Dix-huit mois après, c’est le président Caïd Essebsi qui dans une interview télévisée, le 2 juin 2016, déclenchera son départ. Tout se passera dans le respect mutuel et l’estime réciproque qui les lient de longue date.

Retour à la case verger, non sans bonheur, pour Habib Essid. Et le voilà reçu de nouveau ce mardi, au palais de Carthage, par le président Caïd Essebsi pour se voir remettre la plus haute décoration de la République. Le geste est hautement républicain. BCE tient à rendre hommage à ceux qui avec compétence et abnégation ont servi l’Etat, sans calculs politiciens ni ambition dévorante.

Le message est clair.
 

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Partager Abonnez-vous
commenter cet article
1 Commentaire
Les Commentaires
Chedli ounaies - 26-07-2017 09:27

Non ce n'est pas une reconnaissance mais c'est un calcul machievalique pour réparer toutes les injustices et les attaques subies une année auparavant et pour avoir plus ou moins la conscience tranquille. Ce geste aurait eu une portée symbolique comme vous le prétendez s'il avait été fait à son départ du gouvernement. En quelque sorte comme on dit : une gifle suivie d'un bonbon.

X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.