News - 24.06.2017

Lotfi Zitoun : Le jeûne du Ramadan, entre religieux et politique

Lotfi Zitoun : Le jeûne du Ramadan, entre religieux et politique

« Au moment où l’Islam, dévoyé par des personnes qui tuent des innocents en son nom, a mauvaise presse, les arrestations pour non-respect du jeûne montrent une Tunisie peu tolérante, aux lois arbitraires qui seraient au-dessus du Code pénal. » La position de Lotfi Zitoun, proche conseiller du chef d'Ennahdha, Rached Ghannouchi, est nette, dans cette tribune adressée à Leaders. Après avoir recommandé ici-même en janvier dernier la dépénalisation ‘’purement et simplement la consommation de produits aujourd’hui illicites’’ il continue à surprendre plus d’un parmi en développant une réflexion plus appropriée au nouveaux contexte tunisien. Quitte à surprendre plus d’un parmi les « conservateurs traditionnalistes » de son propre parti Ennahdha.
Depuis le début de ce mois de ramadan, en Tunisie, quelques individus un peu zélés on fait une véritable chasse aux non-jeûneurs pendant qu’un pseudo-prédicateur écume les cafés, accompagné par un huissier notaire pour constater ce qu’il pense être un crime de lèse religion. Alors que ce mois béni aurait dû être synonyme de paix et de fête, notre pays voit ses citoyens aller garnir un peu plus les prisons pour la seule raison qu’ils ont osé boire, manger ou fumer dans l’espace public.

Loin de moi l’idée de juger s’il est bien ou mal de déjeuner en public au mois de ramadan. Je suis un homme politique et ma relation avec Dieu ne regarde que moi. Mais ce qui se déroule actuellement dans notre pays mérite une réaction de l’homme politique que je suis. J’ai participé, comme tant d’autres, à la vie politique de la Tunisie d’après-2011. Une transition politique qui a amené le pays à se doter d’une Constitution, garante des droits et des libertés pour chacun de nos citoyens. Cette Constitution a été adoptée le 26 janvier 2014 et promulguée le 10 février Nous sommes en 2017 et elle est aujourd’hui contournée, elle qui stipule dans son article 6 que l’Etat « garantit la liberté de croyance, de conscience et le libre exercice des cultes » et que « l’État s’engage à diffuser les valeurs de modération et de tolérance. »

"Inadmissible police religieuse"

La Tunisie est devenue, depuis six ans, un Etat démocratique. Certes, le chemin est encore long vers la perfection. Mais que quelques individus s’érigent aujourd’hui en « police religieuse » est tout simplement inadmissible. En agissant ainsi, ces gens se substituent à la parole politique mais également à la police religieuse. Non, ce n’est pas aux forces de l’ordre de faire la loi. Elles doivent simplement l’appliquer. Non, ce n’est pas à un prédicateur de décider ce qui est bien ou non pour le pays et de se substituer aux juges. Je suis aujourd’hui sidéré par l'omerta qui règne, face à cette violation manifeste des libertés individuelles, et ces arrestations arbitraires.

Certes, le chef du gouvernement Youssef Chahed a condamné cette chasse aux non-jeûneurs. Mais cela n’y a rien fait et la traque a continué. Il revient aux autorités politiques du pays d’imposer aux fonctionnaires et aux citoyens le respect de la loi. On ne peut, aujourd’hui, bafouer en toute impunité la Constitution de 2014. On ne peut également gommer ce qui fait la spécificité de la Tunisie : un pays multiple où se côtoient des citoyens de convictions religieuses différentes, qui ont la chance de pouvoir croire ou ne pas croire. Cette liberté religieuse est l’un des fondements de notre religion et de notre pays et imposer d’observer le ramadan à des personnes sous prétexte qu’elles sont tunisiennes n’a aucun sens et contredit les fondements de l'Islam.

Et quelle image de la Tunisie renvoyons-nous au reste du monde en arrêtant de jeune personnes qui ne désirent simplement pas jeûner?

l’Islam, dévoyé par des personnes qui tuent des innocents en son nom

Au moment où l’Islam, dévoyé par des personnes qui tuent des innocents en son nom, a mauvaise presse, les arrestations pour non-respect du jeûne montrent une Tunisie peu tolérante, aux lois arbitraires qui seraient au-dessus du Code pénal. Tout ceci est très loin de l’image que nous voulons donner du pays à des touristes qui boudent encore la destination Tunisie.

Il est temps de mettre un terme à ces arrestations insensées et de revenir à l’essentiel : le redressement économique de notre pays et la consolidation de sa sécurité et l'écoute des aspirations de sa jeunesse. Il est également temps d’appliquer la Constitution de 2014 en créant la Cour Constitutionnelle tant attendue. Enfin, il est temps d’imposer le respect de la loi de façon objective, en séparant le législatif et le religieux.

Aïd Mabrouk à tous nos concitoyens, jeûneurs et non-jeûneurs.

Lotfi Zitoun



 

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Partager Abonnez-vous
commenter cet article
11 Commentaires
Les Commentaires
mohamed khenissi - 24-06-2017 18:18

Je ne dirais pas mieux ! Beaucoup parmi les démocrates et de ma famille de pensée, la gauche, ne se sont pas prononcés aussi clairement sur la question des non-jeûneurs !

mohamed mokhtar BLAIECH - 24-06-2017 19:28

Position courageuse, de principe, que je partage et soutiens. Dommage qu'elle n'ait pas été divulguée PENDANT la crise. cela aurait eu un effet encore meilleur

Salha Hassini - 24-06-2017 21:45

Saha ennoum. Ceci aurait été apprécié si cette position etait exprimée publiquement au moment, pas la veille de l'aid!! En tout cas les gens d'Ennahdha ont beaucoup de chemin à faire pour inspirer confiance.

Samir - 24-06-2017 22:56

une simple question si Lotfi ... Vous avez dénoncé le contrat de bay3a qui vous lie à votre cheikh ? si ce n'est pas le cas, vous mentez à vous mêmes avant de nous mentir à nous car si vous êtes encore lié par la bay3a vous n'êtes pas un homme politique et vous ne le serez jamais.

zaiane - 25-06-2017 01:47

Il n'y a pas de raison pour discréditer ou ne pas croire en la sincérité de M. Zitoun.Il fait preuve ici d 'un homme politique responsable ,qui exprime clairement ses opinions ,quitte même ,comme certains l'ont remarqué, à ne pas plaire à ses collégues Nahdhaouis . C'est une réaction positive au sens démocratique puisqu'il en appelle à l'application de la Loi,suivant la Constitution,ce qui l'honore en tant qu'homme politique et citoyen.

Fetah Alouini - 25-06-2017 06:52

Droit au paradis s'il pense réellement ce qu'il dit et écrit mais le pire que je crains pour lui viendrait de son propre camp dont la majorité est incurable, bon rétablissement à tous à l'occasion de l'AID de la tolérance

M chaalala - 25-06-2017 07:09

Bravo .Monsieur Zitoun pour cette position éclairée et bravo pour les progrès réalisés; j espère que vous arriveriez à aligner vos faucons sur votre position , o combien respectable?

Aloulou - 26-06-2017 07:58

J'ai hésité longtemps à faire ce commentaire par rapport à vos récentes déclarations qui viennent, pour ceux qui veulent bien vous croire, renforcer le virage à 180 degrés que vous simulez faire par rapport à votre idéologie Ikhwania. L'impression que j'ai ressentie en lisant votre article n'est autre chose qu'un sentiment de révulsion et de répulsion, tellement ce que vous dîtes est grossier et en totale contradiction avec votre littérature, vos déclarations "personnelles" et "officielles", vos discours enflammés cultivant la haine et la violence envers tous les non ikhwanis ou non Khwanjias, ou laïques (discours de la Kasbah, devant la maison de la télévision, à la télévision...). Et c'est d'autant plus incroyable que vous êtes considérés par les "sujets" (Abd) de votre mollah comme son conseillé éclairé et le cerveau de votre mouvement qui prédit l'avenir et fait tourner votre paradigme islamiste comme une pirouette, allant jusqu'à renier( en apparence et provisoirement) certains fondements de l'essence de votre idéologie. Vous sortez maintenant en portant le flambeau de la laïcité, ouvertement, purement et rien que cela? Seuls les simples d'esprit, ou certains partis politiques à la recherche de locomotive, pourraient vous croire. mais ceux qui vous connaissent, qui comprennent les manigances de votre mollah et les déclarations vaporeuses de votre Choura, les doubles langages, la corruption et le chantage imposé aux hommes d'affaires, attendront encore longtemps avant de vous prendre au sérieux. Votre photo, avec ce sourire jaune et ses yeux mi-ouverts et les traits de votre visage nous incitent à la méfiance totale par rapport à ce que vous avez écrit. Si vous êtes sérieux, déclarez que vous êtes un laïque, au vu et au su de tout le monde, et dans ce cas, il vous faut quitter votre idéologie ikhwania, et vous serez renvoyé d'Ennah.

Loulou - 26-06-2017 14:08

Bravo pour cette agréablement surprenante

Aissaoui - 26-06-2017 20:35

Je suis tout simplement éberlué par le discours de mr. Zitoun. J'ai bien entendu lu tout ce qu'il a écrit dans les journaux tunisiens et sa démarche a été depuis un certain temps à l'opposé des principes de son parti. S'il est sincère, je lui tire mon chapeau. Si c'est un coup bas, j'avoue qu'il est bien asséné et je ne saurai vraiment à qui il est envoyé.

Achour Tarek - 30-06-2017 11:42

Bravo m.zitoun pour cette position éclairée.Bonne continuation.

X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.