Hommage à ... - 06.09.2016

Inédit : La carte d’identité de Hédi Chaker déporté en France (Photos et Vidéo)

Inédit : La carte d’identité de Hédi Chaker déporté en France

C’est un document inédit que révèle Leaders à l’occasion de la commémoration du 63ème anniversaire de l’ignoble assassinat, le 13 septembre 1953, du leader Hédi Chaker (*). Il s’agit de sa carte d’identité établie le 10 février 1943 par la mairie de Trets en France où il était déporté. Portant le numéro 683, elle mentionne qu’il est né à Sfax en janvier 1907 (et non en 1908 comme l’indiquent par erreur d’autres sources, fils de Haj Mahmoud et de Kmar Ben Amar Kammoun. C’est ce document qui lui servira de titre officiel pour son retour en Tunisie le 10 avril 1943, après de longues années de prison. 

Arrêté à la suite des évènements du 9 avril 1938, Hédi Chaker sera écroué d’abord à Tunis, puis Téboursouk, avant d’être envoyé avec Bourguiba et Hédi Nouira au Fort Saint-Nicolas, dès le début de la deuxième guerre mondiale. Il faut lire les lettres de ces leaders prisonniers décrivant à leurs familles et camarades de lutte les privations endurées, jusqu’au manque absolu de nourriture, pour réaliser leur force de caractère, leur abnégation et leur capacité de résistance.

 

De retour à Tunis, Hédi Chaker ne sera pas au bout de ses peines.  Il sera de nouveau arrêté le 18 janvier 1952 et ira de prison en prison, de Tabarka, à Remada, en passant par Borj Jelij à Djerba puis Tataouine. L’horrible machine harcelante ne lâchera pas prise et le voilà placé le 13 mai 1953 en résidence surveillé à Nabeul. Quatre mois après, jour pour jour, ses assassins viendront le chercher peu après minuit dans le modeste appartement qu’il occupe avec sa famille, défoncer sa porte, l’emportant avec eux pour ne le livrer que criblé de balles, abandonné au bord de la route menant vers Tunis. 

Le témoignage de son fils, M’hammed Chaker, livré à Leaders, il y a un an, garde toute son actualité.

 

(*) En raison de l’Aïd, la commémoration a été avancée à ce jeudi 8 septembre à Sfax. Le président de la République y sera représenté par son Conseiller spécial, Me Lazhar Karoui Chebbi.

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Partager Abonnez-vous
commenter cet article
2 Commentaires
Les Commentaires
Rachid Bouhamed - 06-09-2016 12:52

13 septembre, ou 8 septembre, "en raison de la fête de l'Aïd El Kebir", peu importe : l'essentiel est que cet évènement soit dûment rappelé à la mémoire des Tunisiens ! Merci à Leaders de s'en faire le héraut, et de se singulariser parmi les sites électroniques tunisiens... Merci aussi de nous avoir livré un beau et unique diaporama retraçant par l'image l'activité de Si Hédi, notamment à l'occasion de la visite de Si Lahbib (Bourguiba) à Sfax ! Une des photos représente Si Hédi, Si Lahbib et Si Farhat, le comble de l'émotion ! Une autre représente Si Lahbib avec des notables sfaxiens, en compagnie de Moufida : un autre sommet de l'émotion nationaliste ! Mais si j'ai pu reconnaître nos trois leaders, Mme Bourguiba, Haj Mohamed El Manaa, Habib Cheikhrouhou, Hassine Bellaaj (que ses amis avaient surnommé Ksadri Pacha, en raison du port du fez, en rappel de Nahas Pacha), Ben Fdhila peut-être, combien de ces patriotes figurant sur cette précieuse iconographie resteront anonymes : autant de données historiques qui risquent d'être perdues à jamais... Aussi ai-je l'honneur de suggérer à Taoufik Hbaieb de profiter de cette occasion pour mettre à l'épreuve la (bonne) mémoire de Si M'hamed Chaker, en vue de mettre un nom sur le maximum de ces personnes. L'émotion, et la pérennisation historique, n'en seront que plus fortes ! Et, puisque nous lui devons d'avoir anticipé cette commémoration, je ne saurais laisser passer cette fête sans présenter aux lecteurs et aux rédacteurs de Leaders les meilleurs voeux de Joyeux Aïd Kbir !!!

Rachid Bouhamed - 09-09-2016 12:05

Je me demande à quoi peuvent bien servir les commentaires qui sont adressés à Leaders ? En l'absence de tout dialogue, comme sur tout forum qui se respecte, s'agit-il de la satisfaction d'un ego en mal de reconnaissance ? ou d'une simple masturbation, forcément stérile, en face d'un parterre plus ou moins réduit de lecteurs plus ou moins impassibles et indifférents ??? J'ai cru bien faire, et pour une énième fois, de publier un commentaire, demeuré désespérément sans aucun écho. Mon dernier commentaire, à la suite de ce remarquable article concernant Si Hédi Chaker, comportait également un appel, que j'espérais voir recueilli par les personnes concernées, et suivi d'une action intelligente ! Mais, vox clamat in deserto... Donc, au temps pour moi : on ne m'y reprendra plus !

X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.