News - 31.08.2016

Sayida Ounissi, la nouvelle icône d'Ennahdha ?

Sayida Ounissi, la nouvelle icone d'Ennahdha

Ennahdha ne peut trouver meilleure icône pour pousser au premier rang sa «nouvelle génération d’avenir». La petite fille d’à peine 5 ans qui traversait clandestinement de nuit en 1992 la frontière, avec sa maman et ses frères et sœur, pour aller rejoindre son papa militant islamiste réfugié en Algérie sur son chemin vers la France, est aujourd’hui membre du gouvernement. A 29 ans, Sayida Ounissi, jeune députée à l’Assemblée des représentants du peuple, originaire de Tataouine, et présentement,  Secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Emploi et de la Formation professionnelle, chargée de l'initiative privée, incarne une forte symbolique. Elle décrochera une double licence à Paris 1 en histoire et sciences politiques, suivie d’un mastère, effectuera son stage à Tunis, en 2011, au lendemain de la révolution, au sein de la Banque africaine de développement (BAD). Accueillie au bureau de la vice-présidence chargée du développement social, Sayida Ounissi découvrira la nécessité d’élaborer et déployer des politiques publiques efficaces en matière d’éducation, de sécurité sociale, de santé et autres pour les pays d’Afrique.

De retour à Paris, elle commencera sa thèse de doctorat traitant des politiques sociales en Tunisie. Mais, la voilà happée par la politique. Très active, Sayida sera rapidement l’un des porte-drapeaux des jeunes d’origine musulmane, s’exprimant dans les meetings, un peu partout en France et en Europe, parvenant à prendre place sur les plateaux de télévision et les radios, sollicitée par la presse. Ses propos sont modernes, lisibles, modérés et percutants. Sayida s’inscrit d’emblée dans le vivre-ensemble, et la nouvelle vague des jeunes cultivés, intelligents, identitaires mais très ouverts, qui traverse le monde aujourd’hui.


 

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Partager Abonnez-vous
commenter cet article
6 Commentaires
Les Commentaires
kamleon78 - 31-08-2016 20:33

C'est l'arbre qui cache la forêt, les islamistes n'ont qu'un seul but pour la Tunisie, islamiser le pays, le wahabiser avec la Chariâa en ligne de mire, tout le reste n'est que de l'enfumage.

lazard - 31-08-2016 21:42

elle enlève son khimar et on discute apres

MZIDI - 01-09-2016 07:42

Cette " brillante emblème" de la modernité d'En Nahdha est-elle pour l'égalité homme / femme en ce qui concerne l'héritage ? Sera-t-elle décidée à faire aboutir une loi que la CONSTITUTION impose et exclure des motivations partisanes et des traditions d'un autre âge ??

N. SAID - 01-09-2016 10:51

L'habit ne fait pas le moine.Si le voile est un symbole de l'Islam, l'Islam est loin d'être un torchon.Il vaut mieux arborer un collier ou une broche représentant une étoile et un croissant. N'est-ce pas c'est plus esthétique

KM - 01-09-2016 11:53

bravo à cette dame qui atteint ce niveau intellectuel malgré tout,

mohamed daouas - 01-09-2016 22:06

sa tache est trop ingrate et qu'est ce qu'elle va faire devant 300 OOO jeunes diplomés longtemps en chomage, elle lui faut pour elle seule un budget d'un plan marshall, où sont les centres, de formation professionnelle, de recyclages, de reconvertion ?. Il n' y a pas de plus dangereux et de plus inquiétant qu'un jeune qui passe ses meilleures années de jeunesse dans l'oisiveté et le vide, sans aucun statut, et sans aucune occupation, c'est ça le plus grand danger et le plus grand malheur de notre chére TUNISIE

X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.