News - 08.02.2016

L’atelier de peinture du Baron d’Erlanger restauré

L’atelier de peinture du Baron d’Erlanger restauré

On connaît le mécène, mais très peu le peintre. Le Baron d’Erlanger dont la maison, transformée en centre des Musiques arabes et méditerranéennes (Ennejma Ezzahra), surplombe du haut de Sidi Bou Saïd la baie de Tunis, en sera fort ravi. Son atelier de peinture vient de bénéficier d’une opération de restauration et de réaménagement muséographique d’envergure, ayant permis de restaurer l’espace et les œuvres qu’il accueille, tout en les rendant plus accessibles au public. L’inauguration aura lieu le lundi 15 février courant

Initié par le Centre, le projet a été réalisé avec l’appui de la Fondation Kamel Lazaar, dans le cadre d’une action de ses actions en mécénat en numéraire, en nature et en compétence et de l’Institut National du Patrimoine, qui a contribué au suivi technique et a mis à disposition du CMAM une équipe de restaurateurs.
 
Le projet rend hommage au baron R. d’Erlanger, lui-même mécène et peintre orientaliste, dont une grande partie de l’œuvre picturale a été consacrée à la Tunisie. Il répond à deux impératifs : garantir de bonnes conditions de conservation des tableaux et des objets (luminosité, hygrométrie, température) et permettre une visite aisée et didactique de l’atelier.
 
La démarche muséographique adoptée consiste en une évocation construite dans l’esprit muséographique des autres espaces du palais Ennejma Ezzahra, sur la base de photos puisées dans les archives du CMAM et permettant de comprendre l’agencement de l’espace de travail du peintre. Cette évocation est renforcée par la présence d’objets en rapport avec l’activité picturale du baron, tels que son autoportrait, sa palette, ses pinceaux, ses chevalets, sa boîte à matériel, ses croquis, etc. accompagnés  d’éléments d’ameublement prélevés dans la collection du palais.
 
La majorité des tableaux exposés dans cet espace- appartiennent à la période tunisienne (1903-1932) et font partie de la collection acquise par l’Etat tunisien dans le cadre de la transaction relative à l’achat du palais Ennejma Ezzahra (1989) : un peu plus de 60 tableaux avec comme thèmes des scènes de rue, des portraits et personnages   et des paysages. 
 
Fort de la réussite de cette action de mécénat - une première dans l’histoire du Centre - le CMAM, organisme d’intérêt général, envisage de lancer une compagne pour inciter d’autres entreprises et fondations privées à s’engager dans des actions de mécénat similaires, et à profiter des dispositions de la loi d’encouragement du mécénat culturel promulguée fin 2014.
 
Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Partager Abonnez-vous
commenter cet article
0 Commentaires
X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.