Opinions - 10.03.2015

Les fausses vérités du Mufti de la République

Les fausses vérités du Mufti de la République

Après les déclarations controversées de M. Talbi, le Mufti de la République a rendu public un communiqué lundi 9 mars qui est la quintessence de ce que l'islam aujourd'hui doit réprouver : une langue de bois qui ne fait qu'encourager ceux qui agissent activement pour démolir l'islam dans ses fondations, à savoir son humanisme, sa tolérance et sa spiritualité.

Scientificité de l’islam

Que dit M. le Mufti ? Il atteste de la spécificité de l'islam demeurant sa scientificité, et donc son ouverture à l'avis dissident, ce que Bachelard appelait « fait polémique », caractéristique de la science que l'islam a bien connue durant son histoire.

Il signale aussi, avec raison, que les discussions ont été tellement libres à certains moments de l’histoire islamique que cela a même porté sur la nature de la divinité.
Or, cela n'est qu'une face de la vérité,car M. Hamda Said se garde bien de dévoiler le revers de la médaille, à savoir qu’une telle liberté ne s'est pas faite tout le temps, surtout plus à partir de la fermeture dogmatique qui a annoncé le déclin de la culture et de la civilisation islamiques.

Quand il dit que les ulémas ont toujours été ouverts à la discussion, rappelant avec raison ce que disait l'imam Chafai — et les autres tenants des rites officiels  d'ailleurs —, il ne dit pas toute la vérité.
Et cette vérité cruelle est dans le fait que la religion, une fois instrumentalisée par le pouvoir politique, a tenu à imposer une doxa officielle, rejetant tout avis contraire, y compris contre l'évidence même.
En cela, les musulmans n'ont fait que perpétuer, en une religion révolutionnaire à la base, le dogmatisme auquel s’adonnait en terre chrétienne l'église. Or, il n'y a pas d'église en islam !

Une doxa dogmatique

C’est un tel dogmatisme en terre chrétienne qui a permis que, longtemps, soit canonique lathèse que la terre ne tourne pas autour du soleil, et ce malgré les preuves irréfutables des savants.
Il se passe pratiquement la même chose chez nous, et c'est ce que confirme la suite du communiqué qui en fait l'essence même, reproduisant la fausse vérité sur l’alcool à laquelle on tient contre l’évidence même. C’est, en quelque sorte,  la thèse islamique du soleil tournant autour de la terre !

En effet, contre toute raison, le Mufti fait écho à l'opinion officielle, scientifiquement obsolète,prétendant que l'islam interdit l'alcool. Alors que d'éminents islamologues, des thèses scientifiques, des livres crédibles et des articles sérieux ont déjà  démontré que seule l'ivresse est interdite en islam, et encore pour faire la prière.

De la sorte, s'accrochant à une telle fausse thèse avérée, ce communiqué ne fait que déconsidérer la scientificité de la lecture du Coran et de la Sunna authentique telle que consignée par le consensus de Boukhari et Mouslem.

Revenir à l’éthique

Si à la fin, le communiqué revient à la vérité, en soutenant que la société tunisienne fait face à un grave danger représenté par le terrorisme, il ne reste pas moins à ce niveau également au seuil de la vérité, comme un croyant s'arrêtant au début du verset « Malheur aux orants » !

Le terrorisme qui menace le plus la Tunisie est celui qui s'attaque à son État civil tel que consacré dans la Constitution. Le terrorisme le plus dangereux pour notre pays est celui qui est dans les têtes, s'attaquant au modèle de la société tunisienne patiemment mis en place par Bourguiba.

Et un tel terrorisme est alimenté par des lois scélérates qu'il nous faut absolument abolir au plus vite si l'on veut véritablement le salut pour notre pays.
Cela impose de revenir aux vrais préceptes libéraux de notre islam. Ce qui consiste, entre autres, à déclarer licite l'alcool, responsabilisant le musulman qui, s'il veut être vraiment croyant, doit avoir la possibilité de résister à la tentation de boire, et en tout cas ne jamais boire avec excès. L'islam ne prône-t-il pas la modération en tout ?

C'est en toilettant notre arsenal juridique de toutes les lois prétendues islamiques qui ne font que pratiquer un terrorisme légal, brimant les innocents, tout en violant la lettre et l’esprit de  notre belle religion qu'un réussira à établir la paix dans les têtes et dans la société.

Car, c’est quand le citoyen est libre, n’étant plus réprimé dans ses élans créateurs par des lois liberticides, quele vivre-ensemble démocratique et paisible devient réalité. Or, plus que jamais, cela est à portée de man en Tunisie. Il suffit d’être honnête et éthique, un juste de voix et de voie !

Farhat Othman

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Partager Abonnez-vous
commenter cet article
4 Commentaires
Les Commentaires
T.B. - 10-03-2015 23:35

"l´Islam prone la moderation en tout", toutes les lois du monde prônent la moderation. Mais Vous savez Mr.Othman en tant juriste qu´il ya aussi de la police et des tribunaux partout, pour controller la boisson de l´alcool. Je me souviens d´un ancien chef de parti Europeen á qui on a retiré son permet de conduire parce qu´il a conduit en état d´ivresse. Pourquoi les musulmans mettent toujours l´accent par le moyen de mots, des joutes verbales; il faut aussi faire entrer des specialistes de la santé, des medecins par ex. La moderation oui mais comment, en un jour ou en plusieurs jours. Moi je sais que les medecins conseillent de boire tant de verre ou tant de bouteilles par jour mais cela en moyenne. Car si on boit 4 verre par jour cela voudrait dire qu´il possible de boire 6 verre un jour et 2 verre l´autre. Il ya en a qui ne boivent que dans des occasions rares, ceux-ci pourraient se permettre de boire plus. En tout cas il faut faire participer les medecins ou demander un conseil á son medecin de famille. D´ailleurs c´est le cas en toute chose. Partout il faut la police où il ya des hommes. Je sais bien sûr que ces chose ne vous´échappe pas mais je crrains la tradition qui que les gens ont un method irrealiste et inefficase de resoudre le probleme. Le tout est une question de method.

Mohamed Obey - 11-03-2015 00:16

SI Farhat, salut ! Vous êtes immanquablement au rendez-vous pour empêcher une agression contre la raison et le bon sens! Je suis tout_à-fait du point de vue qu'il est maintenant urgent que le débat englobe tous les fondements de la loi inspirée de la tradition islamique. Votre contribution peut ne pas être partagée par la grande majorité, mais elle aide un bon nombre de citoyens à s'interroger sur leur foi et leur vie.

ridha L - 11-03-2015 07:39

Monsieur Farhat Othman, pourriez vous nous écrire en quelle discipline vous êtes spécialisé? tous sauf le bon sens et surtout pas notre religion quand on lit: en tout cas ne jamais boire avec excès. L'islam ne prône-t-il pas la modération en tout ?

Mohamed Jemal - 11-03-2015 12:41

Commentaire sur la scientificité de l’Islam. Le terme scientificité, qui n’existe pas dans le ‘Robert’, peut vouloir dire ‘caractère de ce qui est scientifique’. Affirmer que « l’ouverture à l’avis dissident » relève de la scientificité de l’Islam est un non sens, car bien d’autres domaines sont ouverts à l’avis dissident sans pour autant relever de la Science. Je citerais comme exemple la politique. En dépit de l’appellation courante « sciences politiques », la politique n’a rien à voir avec la démarche scientifique qui consiste à comprendre et analyser les phénomènes qui se produisent en vue de tirer des lois ou règles qui permettent de prévoir ce qui se passera lorsque certaines conditions sont réunies. Si la politique était une science, pourquoi n’a-t-elle pas prévu la chute du mur de Berlin ou l’émergence des révolutions arabes. Si la politique était une science, les dirigeants politiques auraient prévu bien à l’avance certains phénomènes sociaux et se seraient préparés pour les affronter. Quant aux religions, elles n’acceptent même pas l’avis dissident, contrairement à ce qu’a affirmé ‘sa suffisance’ le Mufti. Combien de scientifiques ont payé de leur vie pour avoir critiqué un dogme religieux ! Et puis le propre de la Science, plutôt sa grandeur, est son universalité et sa remise en cause perpétuelle de ses propres théories ; ce qui n’est pas le cas des religions.

X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.