News - 09.01.2009

"Quand l'historien rencontre l'Histoire sur sa route"

L’historien et universitaire tunisien, Habib Jenhani vient de publier, à compte d’auteur, ses Mémoires. «Des Mémoires intellectuelles», précise t-il comme pour s’excuser à l’avance de n’avoir pas levé un coin du voile sur son jardin secret  d’où notre frustration à la lecture du livre. Son enfance, son adolescence, son milieu familial y sont totalement occultés, alors que cette tranche de vie de l’auteur aurait peut-être permis de justifier ou d’expliquer,  à tout le moins, ses choix ou ses engagements ultérieurs.

Par pudeur ou par déformation professionnelle, il a focalisé sur ce qui lui semblait le plus important: son itinéraire politique et intellectuel. D’emblée, Habib Jenhani qui avait fait ses études à la Zitouna, révèle  un pan de notre Histoire dont on a peu parlé jusqu’à présent: le combat mené, en vain, par les étudiants zitouniens au lendemain  de la 2ème Guerre Mondiale pour moderniser le programme d’enseignement de cette institution et la rivalité, d’abord feutrée, ensuite violente  entre Zitouniens  et Destouriens, rivalité qui ne sera pas sans conséquences sur l’orientation future du pays.

Mais l’apport essentiel du livre est ailleurs. L’auteur a beaucoup voyagé. A chaque étape qu’il a traversée, « il est arrivé que l’historien rencontre l’Histoire sur sa route». Le livre doit  beaucoup à ces rencontres.  Il est vrai que rien n’y prédestinait le jeune Habib Jenhani. A  peine sorti de la Grande Mosquée, il décroche un poste à la bibliothèque nationale à El Attarine. Il n’aura pas  le temps de s’y ennuyer puisqu’il bénéficiera  très vite d’une bourse d’études à Paris. Et là, c’est le déclic. C’était l’âge d’or de l’existentialisme. Sartre et sa compagne, Simone de Beauvoir,  Merleau Ponty,  Albert Camus le café de Flore, la jeune romancière Françoise Sagan venait de publier son premier livre, « Bonjour tristesse ».  Le jeune bibliothécaire en est, tout simplement, ébloui.


La capoulade à Paris: Chedly Bouzakoura, Mohsen Hchicha et Mohsen Zine

Il  rencontre Massignon, se lie d’amitié avec Maxime Rodinson. A chaque coin de rue, il a des apparitions. Sur les Champs Elysées, c’est Ahmed Bey qu’il rencontre, devisant avec un homme enturbanné, l’historien Ibn Abi Dhiaf  à propos du pouvoir absolu et ses méfaits. A la Bibliothèque Nationale, il entrevoit l’Egyptien Tahtaoui en train de traduire la constitution française.

Il noue des relations avec les étudiants tunisiens, découvre Marx et Lénine, fait son voyage à Moscou à l’invitation des Komsomol. Un voyage initiatique qu’un jeune branché  comme on dit aujourd’hui se devait de faire pour connaître les bienfaits de la "nouvelle religion". Suivront des voyages en Allemagne de l’Est où il poursuit ses études supérieures, en Pologne où il est le témoin privilégié du soulèvement de la population contre le pouvoir communiste, en Tchécoslovaquie, alors en pleine effervescence, de nouveau à Moscou où il s’inscrit à l’Université Lumumba et en Egypte où il fait la connaissance des ténors de la gauche égyptienne: Ismaïl Sabri Abdallah, Fouad Morsy et surtout Mahmoud Amine El Alem.

De ces voyages,  l’auteur en reviendra tout remué, désillusionné à propos du paradis communiste et convaincu plus que jamais des dangers du pouvoir personnel. Les derniers chapitres sont consacrés aux convulsions  que la Tunisie a connues dans les années 70 et 80. D’une plume alerte, l’auteur survole les faits saillants de cette période. Ses jugements sur Bourquiba  sont tout en nuances et même, s’il ne cherche pas à occulter les graves erreurs qu’il a commises comme l’exercice solitaire du pouvoir, il lui sait gré d’avoir engagé dès le  départ des réformes audacieuses comme l’émancipation de la femme, la démocratisation de l’enseignement et ce qui surprend sous la plume d’un ancien zitounien, la suppression de l’enseignement zitounien et des tribunaux charaiques, réformes qui ont fait entrer définitivement notre pays dans la modernité lui épargnant ainsi les soubresauts qu’ont connus d’autres pays arabes .

 

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Partager Abonnez-vous
commenter cet article
0 Commentaires
X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.