Première médicale en Tunisie: reconstruire en un seul temps la hanche et le genou après résection

En un mois seulement, un cancer du fémur, très rare, résistant à la radiothérapie et à la chimiothérapie d’une telle ampleur qu’il ne laisse comme unique choix que l’amputation, vient d’être vaincu. Il s’agit d’une intervention chirurgicale  pratiquée pour la première fois en Tunisie, à savoir reconstruire en un seul temps la hanche et le genou après résection d’un chondrosarcome. Le mérite en revient à une équipe médicale tunisienne, spécialisée dans le traitement des maladies ostéoarticulaires, soutenue par des radiologues, des paramédicaux, le concours efficace et immédiat de la CNAM et la pro-activité d’un grand confectionneur de prothèse en Grande Bretagne. L’opération qui a duré 10 heures d’affilée, dans une clinique de Tunis, sous la conduite du Dr Mohamed Hichem Boulila, a été suivie de près par le ministre de la Santé, M. Mondher Zenaidi qui en a vivement félicité tous les intervenants. Récit.

Tout a commencé début octobre dernier lorsqu’un directeur d’école retraité (64 ans) apprend qu’il est atteint d’un cancer du fémur gauche. Son rhumatologue, le Dr Manel Ben Chihaoui le confie immédiatement au Dr Boulila, chirurgien orthopédiste, pour prise en charge appropriée. Le diagnostic avait confirmé un cancer très étendu qui avait envahi la quasi-totalité de l’os fémoral. La biopsie osseuse pour déterminer avec certitude le type de la tumeur, a révélé, à travers l’étude anatomopathologique, un chondrosarcome. C’est l’un des rares cancers résistants qui ne laisse que l’obligation de l’amputation. Mais, pour un patient de 64 ans, il fallait s’efforcer d’explorer d’autres alternatives, par une chirurgie conservatrice, bravant le risque vital encouru. 

Mondher Mbarek«Le chondrosarcome, explique à Leaders, le Pr Mondher Mbarek, membre du Collège d’Orthopédie et Chef de Service d’Orthopédie au Centre de Traumatismes et de grandes Brûlures de Tunis-Ben Arous, est une tumeur osseuse maligne dont le traitement est exclusivement chirurgical car elle est chimio et radio résistante. Elle est néanmoins de meilleur pronostic que l’ostéosarcome ou le sarcome d’Ewing ».

« L’objectif du traitement est triple, poursuit-il : sauver la vie, sauver le membre, sauver la fonction de la hanche et du genou. Il s’agit d’abord de pratiquer une résection tumorale carcinologique car la moindre cellule qui reste peut entrainer la récidive. La chirurgie tumorale de résection et reconstruction est pratiquée par la plupart des équipes universitaires tunisiennes et aussi par bon nombre de chirurgiens qualifiés du secteur privé. Ainsi, la décision d’amputation est devenue exceptionnelle sauf en cas d’envahissement vasculaire ou surtout nerveux et ce, d’autant qu’avec les moyens d’imagerie moderne, le diagnostic est de plus en plus fait à un stade précoce de la maladie».

Voilà donc le cadre général bien posé. Pour ce cas précis, « l’originalité de cette observation, affirme le Pr Mbarek, réside dans l’étendue de la tumeur à toute la diaphyse fémorale nécessitant une chirurgie de résection extensive suivie dans le même temps opératoire de la reconstruction de la hanche et du genou par une prothèse fabriquée sur mesure ».

C’est dans ce défi que l’équipe s’est lancée pour le relever, en conjuguant les moyens et les compétences.

Une chaîne d’excellence en parfaite synergie

Tout s’est alors rapidement enchaîné. Radiologues et spécialistes concernés ont été mobilisés (IRM par Riadh Jribi et scanogramme par Sami Chehata ainsi que plans par Chiheb Belhadj) pour permettre au Dr Boulila et à son équipe d’établir avec précision les plans de la prothèse et les calques. La CNAM, contactée pour la prise en charge de la prothèse qui à elle seule coûte 26 500 D, a répondu en un temps record (24 heures) en procédant à un contrôle médical approfondi effectué par le Dr Kechrid. Un grand spécialiste international de fabrication d’implants, basé en Grande Bretagne, a été également sollicité pour une production ultra-rapide. Et tout s’est parfaitement synchronisé.

La prothèse est bien arrivée à Tunis, toutes les vérifications ont été effectuées pour s’assurer de la conformité technique et le patient a été préparé pour subir l’intervention chirurgicale, mardi 10 novembre. La montée de l’adrénaline était bien forte chez les membres de l’équipe médicale et paramédicale qui devaient assurer l’opération.

10 heures sans relâche en bloc opératoire

Pour les spécialistes, on saura que l’intervention qui a duré 10 heures sans relâche, a porté sur  une résection en bloc sans voir la tumeur de tout le fémur, des muscles, des vaisseaux et des nerfs envahis. La reconstruction à été faite par une prothèse qui part du bassin et arrive à la moitié de la jambe. Cette prothèse comprend deux articulations, l’articulation de la hanche et l’articulation du genou.

Transpirants, livides et exténués par tant de concentration, les membres de l’équipe étaient cependant portés, en quittant le bloc opératoire après avoir retirer leurs masques et gants chirurgicaux, par un sentiment de fierté et de satisfaction suite à la réussite à la réussite de l'opération.

Interrogé par Leaders, le Pr Mbarek a relevé trois aspects positifs qu’il a souhaité souligner, en félicitant toute l’équipe médicochirurgicale qui a pris en charge ce patient  pour cette première :

  1. La participation multidisciplinaire : anesthésie réanimation, imagerie médicale, chirurgie orthopédique, anatomie pathologique…
  2. L’apport à la fois précieux et incontournable de la CNAM pour l’acquisition d’une prothèse de reconstruction couteuse sur mesure : en réalité la CNAM est bénéficiaire car ce type de pathologie était autrefois adressé pour soins à l’étranger et le coût était multiplié par 10.
  3. L’équipe chirurgicale est  tunisienne formée dans nos hôpitaux universitaires ce qui prouve encore une fois le bon niveau de formation en orthopédie dans notre pays.

Une grande première vient de s’ajouter au prestigieux palmarès de la médecine tunisienne… qui mérite hommage. Comme celui  que le ministre de la Santé publique vient  de rendre à l’équipe, les incitant à persévérer, sans oublier que ce malade, comme tous les autres, a le droit de bénéficier, grâce aux compétences tunisiennes, au système de santé et à la couverture de la CNAM, d’une médecine de pointe.

Le staff médical et paramédical

  • Dr Boulila Mohamed Hichem : Chirurgien, coordinateur et premier responsable
  • Anesthésistes réanimateurs : Dr Chaoua Taoufik, Dr Charfi Moez et Dr Bounatirou Tarek
  • Anatomopathologiste : Dr Hichem Ben Rhouma
  • Rhumatologue : Dr Manel Ben Chihaoui
  • Radiologue : Dr Jribi Riadh et Dr Sami Chehata
  • Aide opératoire : Leila Jouini
  • Instrumentiste : Basma El Briki
  • Technicien prothétique (Recta Médica): Mohamed Tayari.
Tags
Retrouvez cet article sur nos applications mobile!
Laissez un commentaire
Les Commentaires
  • Charfeddine Bassem

    Bravo au Dr Boulila et à la médecine Tunisienne prouvant une autre fois son mérite et son classement parmi les grands

    14-11-2009 09:08
  • Dr Kamoun Hassen

    Bravo! Bravo! Bravo! Félicitations à Hichem et à toute l'équipe Bon rétablissement et bonnes suites pour le patient Mais un clin d'oeil à tous nos chers con-citoyens : ;-) veillez sur votre corps examinez le régulièrement La prise en charge du cancer est plus facile, si le diagnostic est précoce

    14-11-2009 10:16
  • Dr BEN M RAD Sonia

    c'est une fièrté pour tous les Tunisiens d'atteindre un niveau médical aussi pointu. Rien d'étonnant de la part du Dr BOULILA Hichem. Bravo à toute l'équipe et nous attendons d'autres exploits.

    14-11-2009 13:58
  • bouricha radhouane

    Bravo et felicitation pour toute l’équipe médicochirurgicale et principalement pour le Dr Mohamed Hichem Boulila . j'espère que la Tunisie reste tjs le Leadeur dans ce domaine

    14-11-2009 19:50
  • Kchaou letaief (pharmacien)

    Bravo pour toute cette equipe médicale Tunisienne qui conforte d'avantage notre fierté nationale Personellement je connais bien Dr boulila et j'ai toujours pensé qu'il etait capable de faire des merveilles ;donc rien d'étonnat de sa part Un grand mercie pour toute l'equipe

    14-11-2009 22:58
  • Dr Zaafouri Ali

    Grand bravo à tout le staf Médical et Paramédical et particulièrement au Dr Boulila Med Hichem pour sa patience et sa rigueur. Grand "chapeau" aux responsables de la CNAM,qui ,sans leur contribution on n'aurait pas vecu cette Pemière Médicale enTunisie .

    15-11-2009 13:55
  • Hafedh MASMOUDI

    Un grand bravo pour toute l`équipe médicale TUNISIENNE c`est une fierté pour tout TUNISIEN d`avoir des médecins aussi compétent et talentueux

    15-11-2009 14:50
  • bouricha abderrazak

    Mes félicitations les plus chaleureuses au docteur Boulila et à toute l équipe medicale et paramedicale suite à cette opération chirurgicale délicate. Mes remerciements aussi pour les responsables de la CNAM qui ont pris à temps les mesures nécessaires suite aux demandes des spécialistes. Ce qui est sûr, un apport et un savoir faire précieux a été fourni par Dr Boulila Hichem et son équipe. ce qui confirme que les Tunisiens sont toujours à la hauteur de leurs homologues mondiaux.

    15-11-2009 16:35
  • Sadok ELLOUMI

    Bravo et félicitations a toutes l'équipes médicale et principalement a DR MED HICHEM BOULILA.

    15-11-2009 21:42
  • driss

    je félicite le docteur Boulila et toute son équipe de cette première qui mérite tous nos applaudissements . Elle mérite d'être publiée dans un magazine internationl; Encore bravo pour la compétence le talent et la perseverence!

    15-11-2009 22:19
  • Pr. Ag. Mohamad Guermazi

    Il s'agit d'une première en Tunisie et cela constitue une fierté pour tout le cadre médical aussi bien du secteur étatique que de libre pratique. Je félicite toute l'équipe ayant participé a cet exploit et tout particulièrement le Docteur Hichem Boulila un éminent chirurgien orthopédique, dévoué et passionné pour l'orthopédie depuis qu'il était externe au CHU H Bourguiba de Sfax et qui a mérité le respect et l'admiration de toutes les équipes avec lesquelles il a travaillé, en particulier celle de l'institut M.T. Kassab. En Tunisie la médecine en général et la chirurgie en particulier est de haut niveau comme en témoigne cet exemple et bien d’autres et nous pouvons en être fiers.

    16-11-2009 09:10
  • Ridha MOKNI

    CONGRATULATIONS....

    16-11-2009 09:18
  • ali chtourou

    Nous ne pouvons que être fier de la médecine tunisienne et grand bravo au Dr Boulila Hichem et toute l'équipe qui a participé à ce défi honorable.

    16-11-2009 10:00
  • ezzaouia khelil

    le dossier de ce patient a été présenté au staff d'orthopédie de l'hôpital charles nicolle et il a été constaté que la biopsie a été réalisée par une voie d'abord externe et qu'elle était infectée avec une tumeur visible. le staff a retenu l'indication de la désarticulation vu le risque de récidive et de métastase et surtout le risque majeur d'infection sur une prothèse. la voie d'abord externe de la biopsie est contre le principe de la chirurgie tumorale. de même une infection de la biopsie est une contre indication formelle du traitement conservateur.

    16-11-2009 12:15
  • DR ACHRAF GHORBEL

    bravo et félicitation pour toute l'équipe et principalement à DR HICHEM BOULILA

    16-11-2009 20:01
  • Emna karray triqui

    Mes félicitations au docteur Mohamed Hichem BOULILA et à toute son équipe.

    17-11-2009 00:00
  • Pr. Ag. Mohamad Guermazi

    Il s'agit d'une première en Tunisie et cela constitue une fierté pour tout le cadre médical aussi bien du secteur étatique que de libre pratique. Je félicite toute l'équipe ayant participé a cet exploit et tout particulièrement le Docteur Hichem Boulila un imminent chirurgien orthopédique, dévoué et passionné pour l'orthopédie depuis qu'il était externe au CHU H Bourguiba de Sfax et qui a mérité le respect et l'admiration de toutes les équipes avec lesquelles il a travaillé, en particulier celle de l'institut M.T. Kassab. En Tunisie la médecine en général et la chirurgie en particulier est de haut niveau comme en témoigne cet exemple et bien d’autres et nous pouvons en être fiers.

    17-11-2009 06:16
  • Mokni-Baizig Nehla

    Je suis fière ,en tant que Scientifique et chercheur à l'Institut Salah Azaiez, de ce succès pour la Medecine en Tunisie.

    17-11-2009 09:59
  • dr daoud abdelkader

    bravo bravo et toutes mes felicitations a toute l'equipe ( medecins techniciens et responsable de la cnam)et en particulier au dr hichem boulila pour la realisation de cette premiere medicochirurgicale en tunisie ;

    17-11-2009 10:21
  • Riadh Kharrat

    Félicitations pour ce succès.

    17-11-2009 10:31
  • Battikh Mounir

    Vraiment bravo à toute l'équipe tunisienne et à leur tête le Dr Hichem, c'est comme ça qu'on avance.

    17-11-2009 11:48
  • Trigui Ahmed

    mes félicitations à toutes l'équipes et sépecialement à DR BOULILA Hichem pour son talon et son amour pour le développement de la médecine

    17-11-2009 11:58
  • tliba chokri

    bravoDr boulila je felicie toute l'equipe de cette première ca rayonne encoree une fois la medecine tunisienne

    17-11-2009 12:10
  • Mlik Atef

    Bravo à Dr. Hichem Boulila et à toute l'équipe pour cet exploit médical ... Bonne continuation ...

    17-11-2009 12:51
  • Amine EL EUCH

    félicitations pour le docteur Boulila et pour tout le staf medical et paramedical

    17-11-2009 23:54
  • fakhri

    BRAVO et chapeau bas pour toute l'equipe, encore une autre fois BRAVO

    18-11-2009 08:33
  • cheikhrouhou rami

    bravo a toute l'équipe

    18-11-2009 12:49
  • afifa karoui

    bravo et bonne continuation mille bravooooooooooooooooooooo

    19-11-2009 10:34
  • Dr bannani Jamel

    Félicitation pour mes collegues et surtout pour mon confrere et ami Dr Boulila Hichem et félicitation pour la medecine en tunisie ainsi mes felicitations pour l'état pour les encouragements et les dépenses pour les recherches scientifiques Mais malheureusement pour l'équipe nationale qui pose une grande question pour les joueurs et non a l'entreneure 'WINI ERRJOULIA ) on a tous suivit le match d'egypte et celui d'algérie et on pris des lecons ........

    19-11-2009 12:13
  • L'Orthopédiste

    En réponse à Dr Khalil Ezzaouia Si on envisage de faire un remplacement fémoral total la biopsie par voie externe est même obligatoire puisque la voie d’abord externe s’impose pour la mise en place du cotyle. Pour la biopsie, il semble d'après l'éuipe concernée, qu'elle n’a jamais été infectée (tous les prélèvements bactério étaient négatifs) mais il s’agit de sécrétion de mucus qui sort du trajet de la biopsie, il s’agit bien d’un chondrosarcome myxoïde (plein de gélatine ). Merci au Dr Ezzaouia d'avoir posé la question qui permet de saluer cette grande première tunisienne et de l'apprécier à sa juste valeur. Votre confrère

    19-11-2009 12:48
  • N. BOULILA

    Bravo Dr hichem Boulila et félicitations pour la médecine tunisienne

    19-11-2009 19:06
  • Hatem SAFI

    ??? ???? ?????? ???? ??? ??? ??? ????? Bravo Hichem à toi et à toute l'équipe. Bonne continuation

    20-11-2009 10:42
  • khorchani moufida

    Vraiment bravo à toute l'équipe tunisienne et à leur tête le Dr Hichem, c'est comme ça qu'on avance.

    20-11-2009 11:51
  • DR wali mohamed

    félicitation ya hichem tu as honoré les médecins tunisiens et surtout notre promotion par une grande première bonne continuation et bon rétablissement pour ton cher patient.

    20-11-2009 13:45
  • Fourati Hafedh

    Bravo,mes félicitations au docteur Hichem BOULILA et à toute son équipe.

    21-11-2009 21:47
  • Mr Mhamdi Fethi Kinesithérapeute - Kasserine

    Félicitation pour vous et pour toute votre équipe ayant participé a cet exploit.

    22-11-2009 15:45
  • ayed slim

    felicitations et bonne continuation bravo dr boulila

    23-11-2009 11:33
  • khaled arbaoui BNA

    felicitation a dr HICHEM BOULILA et toute son equipe

    04-12-2009 21:38
  • zahra

    bnj, vous pouvez m'envoyer des documents sur l'ostéosarcome de l'enfant( anapath, traitement, classification.....) MERCI

    23-12-2009 10:54
  • PIERI

    Bravo à ce super chirurgien et à toute sa merveilleuse équipe. Je souhaiterais trouver la même équipe en France. Suite à la pose d'une 2e PTH cimentée et cerclée, car fémur avec 4 fractures, aucun des chirurgiens consultés (3), ne veut y toucher, trop de risques : opération trop lourde, risque d'infection, de décès. Je dois attendre que ma prothèse "casse". J'ajoute que j'ai une ostéoporose majeure. Que puis-je faire ? Merci

    26-05-2010 17:20
  • hakim

    Bravo Dr Boulila Mohamed Hichem et tous les equipe c'est un bon exploit

    04-02-2014 20:08
41 Commentaires
Autres articles dans cette rubrique
 
 
Relations presse
Lu pour vous
Une gageure 27-08-2014 1858 Vues
Nouri Bouzid, le poète 18-08-2014 1771 Vues