Malek Eye ou le rêve américain

La Tunisie peut se vanter de compter parmi ses fils, un enfant prodige de la musique et de l’art en général. Cet enfant n’est autre que Malek Hajri alias Malek Eye. Ce jeune tunisien défend les couleurs de son pays natal au-delà de ces frontières. Chanteur, poète et acteur, il est présent sur tous les fronts.

Il y a 14 ans, alors que tous les jeunes tunisiens écoutaient Metallica, Guns’n’Roses, Nirvana et autres groupes issus de la grande famille du Rock, Malek et 3 de ces amis voient les choses différemment. Bien qu’ouvert aux autres musiques, il préfère le rap et monte un groupe appelé « La Secte du Corbeau Blanc ». Pour une première expérience musicale Malek Eye et ses compères s’en sortent haut la main.

Quelques années plus tard, Malek se lance dans le mannequinat. Ayant rencontré par hasard Bernard Mouillon, célèbre photographe français, à New York, Malek a l’opportunité de poser pour lui et de faire un brin de chemin dans le monde de la photographie. Mouillon qui, à l’époque travaillait pour les magazines alors en vogue (Star Club, Miss, Ok Podium), trouvait injuste d’avoir fait un aussi long voyage pour trouver Malek alors qu’il aurait pu le croiser en Tunisie.

Grace à ses études

Puis Malek décide de poursuivre ses études aux USA. Il part donc à Los Angeles pour suivre des cours de Business. Au bout de quelques mois, il se rend compte que ce n’était pas sa « tasse de thé » et opte pour des études de « Mass Média Communications », jumelées avec des cours de littérature anglaise et de langue espagnole.

Il suivra ces cours l’université de Santa Monica College. Cette école lui  permet, au bout de 2 ans, d’avoir le statut de tuteur d’italien et de français. Il aura, ainsi, l'occasion de faire la connaissance d'étudiants  venus de pays différents. C’est, d’ailleurs, l’un de ces étudiants qui lui a présenté celui qui est devenu son partenaire au sein du groupe Global Talk, un certain Jesus Florido.C’est grâce à ses études que Malek Eye a réussi à monter ce qui deviendra l’un des meilleurs duos de rappeurs de la Côte Est. En parallèle, il accumule les diplômes en langues tout en collaborant avec plusieurs artistes dont les 814bc, groupe tunisien de reggae avec lequel Malek a monté un duo de grande qualité. Sur l’un de leurs morceaux « Don’t walk on the grass » Malek rape en espagnol.

Ses paroles sont très engagées socialement et même parfois politiquement. Dénonçant les injustices sociales, les guerres, la famine, l’absence d’aide aux démunis, il scande haut et fort ce que d’autres pensent tout bas. Loin de la scène musicale commerciale, Global Talk offre un produit musical de qualité avec des paroles intenses et des sonorités inspirées de styles musicaux très variés. Il est, en effet, très influencé par ses racines arabes mais aussi par les cultures et les musiques italienne, espagnole et américaine.
C’est petit à petit que Malek évoluera et fera évoluer sa musique pour, qu’enfin, il arrive à une réelle reconnaissance de ses pairs.

De nouvreaux horizons

S'étant produit en Afrique, en Amérique et même en Europe, il a à son palmarès un nombre impressionnant de représentations. Mais Malek ne compte pas s’arrêter là et prévoit de chanter sur la scène mythique du Festival Burning Man a Black Rock City au Nevada.

Pour ceux qui ne le savent pas, ce festival est un espace d’expression artistique brute. Quelle que soit sa forme, tout art est le bienvenu. Mais les organisateurs veille à ce que les artistes conviés soient d’une grande qualité pour assurer le succès de ce festival et par conséquent en confirmer la réputation. Sa présence, donc, sur les planches du festival confirme sa notoriété aux États-Unis, lui qui est considéré comme « un artiste à voir » par le journal L.A Weekly.

Qu’il soit aux USA ou en Tunisie, Malek n'est jamais à court d'idées. Il a des projets musicaux avec plusieurs artistes américains tel que Shapes of Sound et travaillera également en Tunisie, au Mad Art de Carthage. Mais, il n’est pas qu’un rappeur. Poète et acteur, il jongle avec les disciplines artistiques sans mal, aucun.

En effet, il atterrit par hasard dans le monde du cinéma et de l’audiovisuel. Accompagnant sa petite amie au casting du clip « Smack That » du rappeur américain Eminem, il se voit proposé le rôle du barman dans le clip. « C’est comme ça que j’ai été pris alors que ma petite amie ne l’était pas. » affirme t il non sans malice.Cette expérience servira de tremplin non négligeable dans la carrière naissante du tunisien.

Et des films

Il enchainera des petits rôles et des apparitions dans des films comme ‘Angels and Demon’ (Anges et démons) avec Tom Hanks and Ewan Magregor. Dans ce film, il joue le rôle d’un moine qui rattrape Ewan Magregor lors de sa descente en parachute.

Sinon, il a joué dans la pub de l’équivalent Mexicain de Mc Donald’s, appelé « Taco Bell » mais aussi dans la série Nip/Tuck (ou il joue un photographe sur les marches du festival de Cannes), Secretos un feuilleton mexicain, ou encore dans l’émission « Dating in the dark » de la chaine ABC. Il n'est pas indifférent de noter, également, que la bande annonce du film « The Fountain » repose sur un texte exprimant la conception que Malek  se fait de l’amour.

Malek eye est également un poète. Mais il a toujours refusé de publier ses écrits malgré le nombre et l’importance des supports qui l’ont sollicité.

C’est donc un jeune bourré de talent qui a trouvé aux USA le moyen de s’exprimer et d’exploiter son potentiel de façon optimale. Que ce soit dans la musique, le cinéma ou  la poésie, Malek est une fierté pour son pays natal. La Tunisie peut compter sur lui pour contribuer à son rayonnement à l'étranger.

Pour écouter gratuitement la musique de Malek Eye, il suffit d’aller sur son MySpace ou sur celui de son groupe.

Azyz.b

 
 

Tags
Retrouvez cet article sur nos applications mobile!
Laissez un commentaire
Les Commentaires
  • kaouther lakhoua

    malek bravo!!! bonne continuation

    24-07-2009 07:42
  • aziz snoussi

    BRAVO Malek

    25-07-2009 10:40
  • ANA PEÑAALOSA

    MALEK... I`M SO PROUD OF YOU!!! KEEP IT UP... LONG WAY TO GO!! SALAAM ...

    28-07-2009 16:50
  • kat

    j\'attire juste votre attention sur certaines erreurs qui se sont glissées dans le texte. d\'abord, la californie, c\'est la cote ouest et non est, ensuite \"smack that\" c\'est signé akon et non eminem.

    31-07-2009 17:34
  • ERRBAI

    A la rédaction : Que de temps à autre vous nous faites part du succés d\'un compatriote horsde la Tunisie soit ... et les compatriotes qui ont du talent et ont pu l\'exprimer et de ce fait reconnus hors des frontiéres de la Tunisie natale sont trés nombreux ... et dans des domaines bien plus aiguisés que ceux de notre compatriote \"Malek\" ! Dans la Banque, dans les scinces; dans la peinture, dans la mode et j\'en passe ... ce qui m\'interpelle , moi qui vit loin de la Tunisie natale c\'est comment vous vous permettez de consacrer un article de plus de 50 lignes à une personne dont le talent est certes en cours de marturation .. il n\'a pas encore fait une salle celebre ni aux US, ni ailleurs ... je me demande si le signataire de l\'article Mr Azyz.bn n\'a pas un lien affectif quelconque avec notre cher expatrié aux US !!! ? Reellment relisez vous .. votre site est intelligent attention aux \"passes droits\"amico - familiers votre reputation en depend et la vision que ce fait le lecteur non pas seulement tunisen mais etranger ... car \"encensér un comptriote ainsi ... m^me si c\'est fait de bonne foi .. cela laisse quelque chose d\'irregulier ... nous sommes tunisens apres tout et nous en avons la culture .. que dis je la culture nous en avons la souche comme certains virus difficiles à irradiquer ! Attention carton jaune ! Avec mes cordiales salutations, car on vous aime bien .. Hichem ERRBAI - FRANCE.

    18-09-2009 10:02
6 Commentaires
Autres articles dans cette rubrique
 
 
Relations presse
Lu pour vous
Une gageure 27-08-2014 439 Vues
Nouri Bouzid, le poète 18-08-2014 548 Vues
Le Djérid en tout humour 18-08-2014 661 Vues
Traits de sagesse 14-07-2014 1198 Vues