News - 10.08.2012

La compétition électorale a-t-elle déjà commencé entre Ennahdha et Nida Tounès ?

Qui est derrière les évènements qui secouent Sidi Bouzid ? Alors que le gouverneur de la région s’est contenté de pointer du doigt le parti d’extrême-gauche, Echaab et l’Union de la Jeunesse communiste, la section d’Ennahdha à Sidi Bouzid  y a vu la main de « certaines figures connues dans la région en coordination  avec Nida Tounès, le bras du RCD, les saboteurs, les brigands, les dealers et les marchands de boissons alcoolisées ». La réponse du  parti de Beji Caïd Essebsi a été prompte : « ces attaques contre notre parti relèvent de l’accusation gratuite(…) Les brigands sont plus proches des Nahdhaouis que de nous. Nous ne possédons pas de milices, nous n’insultons personne et nous n’exerçons aucune violence. Il est pour le moins déplacé de qualifier de la sorte des démocrates, des militants des droits de l’homme et des composantes de la société civile qui sont sortis dans la rue pour protester contre la répression et défendre leurs droits ».

C’est la première fois que Nida Tounès est  cité nommément  et attaqué d'une manière aussi virulente dans un communiqué d’Ennahdha, même si le communiqué émane d’une section régionale. Car d’habitude, on recourt aux euphémismes, aux  « azlam » et « fouloul » de l’ex RCD, même si l’allusion à Nida Tounès est claire. Doit-on comprendre par-là que la compétition électorale entre le parti islamiste et celui qu’on présente comme son principal adversaire a  commencé ?  

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Partager
commenter cet article
4 Commentaires
Les Commentaires
Mhamed Hassine Fantar - 10-08-2012 17:21

Il fait bon d'écouter et d'entendre la voix de Nida Tounès, le parti qui accueille tous ceux qui veulent conjuguer leurs efforts physiques et moraux, leurs biens matériele et intellectuels au profit de la Patrie qui reconnaît tous ses enfants, hommes et femmes, jeunes et moins jeune abstrction faite des idéologies toutes faites et des croyances, toutes essnces confondues, pour que dans la liberté,la dignité et l'égalité, celle qui n'arien à voir avec la complémentarité, s'unissent pour s'opposer à toutes les exclusions et à toutes les marginalisations et pour mettre la nation sur la voie de la modernité, et le progrès continu en protégeant les acquis du temps de Bourguiba,le combattant suprême et en assumant toute notre histoire d'avant Carthage et d'après Kairouan et Mahdia.La tunisie ne saurait oublier que la constitution de Carthage est la plus ancienne constitution de l'histoire mondiale et que la République de Carthage est reconnue par les historiens de l'Antiquité et des époques moderne et contemporaine,d'Orient et d'Occident.Faut-il le rappeler à ceux de la coupole du Bardo qui semblent l'ignorer? Font-ils semblant de le faire? Ont-ils une autre justification? La Tunisie révolutionnaire exhotrte tous les citoyens tunisiens, hommes et femmes de cesser de s'incriminer les uns les autres et de se donner pour objectif le bien de notre pays sur terre.L'idéologie religieuse a été de tout temps la flamme qui, très vite et immanquablement, provoque l'incendie qui dévore tout en commeçant par les pyromanes. Les faibles et les poltrons cherchent des boucs émissaires. La haine, les rancunes de et l'esprit de revanche mènent leurs porteurs à la pire des catastrophes.A bon entendeur Salut!

nba56 - 10-08-2012 23:51

Bravo Mhamed Hassine Fantar, vous avez bien vu car effectivement 'les faibles et les poltrons cherchent des boucs émissaires' !

Toumata merich - 11-08-2012 12:44

Nous devons nous attendre à tous les coups bas et les fausses accusations contre NIDA TOUNES (parti qui redonne espoir à des milliers d'entre nous). Mais faisons gaffe, ne tombons pas dans le piège tendu par ENNAHDHA pour nous attirer vers des terrains minés. NIDA TOUNES doit garder comme à l'image de ses dirigeants dignité, sang froid, pertinence dans les contre attaques et jamais utiliser le langage de la haine, de la discrimination, de l'exclusion...comme le font si bien certains hauts responsables Nahdhaouis tel Lotfi Zitoun ou encore plus sournoisement des député(e)s en glissant dans certains articles de la Constitution une terminologie sexiste et autres atteintes aux libertés.

James-tk - 11-08-2012 15:30

Nidaâ Tounès est un parti légal,et je ne vois pas pourquoi "ennahdha",parti de tous les ramassis possibles et inimaginables,de menteurs,d'islamisto-fascistes,de salafistes de tout poil aux projets criminels,de femmes soumises et complaisantes,d'imams pervers aux discours préhistoriques et guerriers,...etc...etc..,voulait bâillonner Nidaâ Tounès,et par la même les tunisiennes et tunisiens qui s'identifient dans ce parti et dans sa vision et son projet pour un autre Tunisie! Nous n'allons pas nous taire,et nous maintiendrons la pression jusqu'au 23 octobre prochain,date à laquelle nous vous intimerons l'ordre de dégager,vous polluez le décor et empoisonnez l'air qu'on respire ?

X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.