News - 28.05.2012

Les agressions salafistes : une entreprise de déstabilisation

Comme attendu, les agressions commises la semaine dernière par les jihadistes dans plusieurs villes du pays ont eu un effet immédiat : une floraison d’articles dans la presse internationale où la Tunisie n’est pas présentée, c’est le moins qu’on puisse dire, sous son meilleur jour. Déjà, les autorités suisses et belges conseillent à leurs ressortissants « désireux de se rendre en Tunisie de faire preuve de la plus grande prudence compte tenu de la situation sécuritaire dans le pays ». Paradoxalement, Ennahdha si prompte à se défausser de ses fautes sur les autres, se tait. Va t-elle encore une fois pointer du doigt un de ces boucs émissaires qu’elle a pris l’habitude de désigner à la vindicte publique (journalistes, opposition, ex RCDistes,notamment) ? Devrions-nous nous contenter, une fois de plus, de ces formules alambiquées dont elle a le secret où l’agresseur et l’agressé sont renvoyés dos à dos ? Ou bien, se résoudra-t-elle, enfin, à condamner sans ambiguité ces agissements ? Car, les choses sont à présent on ne peut plus claires. On est bien en présence d'une tentative de déstabilisation. On peut tout reprocher aux  jihadistes sauf de  ne pas assumer leurs actes. Cette stratégie de la tension, ils la revendiquent depuis longtemps dans leurs écrits et dans leurs discours. Elle s’inscrit dans le droit fil de la réislamisation du pays, entamée depuis un an par l’afflux de tout ce que le monde arabe compte de prédicateurs obscurantistes avec la bénédiction ou du moins la passivité bienveillante du mouvement de Rached Ghannouchi.

Les actions auxquelles on assiste aujourd’hui constituent en quelque sorte la mise en pratique des cours intensifs pris dans les lieux de culte, transformés pour l’occasion en centres de rééducation au sens où on les entendait dans la Chine de la révolution culturelle ou chez le Viet Minh dans les années 50 et 60.

Premier secteur touché par cette stratégie, le tourisme qui n’en est pas la victime collatérale, mais bel et bien son cœur de cible, car cette activité qui fait vivre près d’un million de personnes renferme aux yeux de nos jihadistes toutes les tentations et les dangers qui risquent d’éloigner un bon musulman de sa religion : «la mixité et son corollaire obligé, la tentation de la chair, l’ouverture sur l’autre, la tolérance», autant de facteurs qui ne peuvent selon eux que détourner le bon musulman de sa religion.

En l’absence de riposte énergique de la part des pouvoirs publics, les scènes auxquelles on assiste depuis quelque temps déjà dans nos villes risquent de paraître de simples jeux d’enfant par rapport à ce qui nous attend pendant la saison estivale.

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Partager
commenter cet article
4 Commentaires
Les Commentaires
JihedfromPhilly - 29-05-2012 01:04

Les jeux sont faits, rien ne va plus. La seule solution, se faire colonniser par le Kosovo, on sera en meilleur posture....

mahmoud Bédoui - 29-05-2012 08:05

Quel sera l'avis de nos amis Américains dans leur action si noble d'islamiser la Tunisie ? Faut-il demander à Monsieur Obama, à madame Clinton, à McCain et à Lieberman de venir passer leurs vacances avec enfants, familles et chiens dans les villages de vacances de nos chers islamistes et salafistes ? Ils seront bien reçus avec banderoles et sabres au clair comme au temps des cow-boys. Prière de réserver d'avance car la concurrence sera rude avec leurs amis Moyen-orientaux. Burqanini et camisoles offerts gratuitement sur les plages. Eau de Zemzem à gogo.

Mohamed S. Haddad - 29-05-2012 11:54

Les salafistes, ou plutôt chacun des plus irréductibles parmi eux semble croire dur comme fer qu'il est le porte-étendard de cette religion, les seuls à avoir tout compris parmi une foule d'ignorants, de mécréants, de musulmans mous ... Je dois reconnaitre, que des fois je me dis qu'ils commencent à me taper vraiment sur les nerfs...assez c’est assez il faut tous les arrêter…ou faire tous ce qu’il faut pour que je ne les voie plus défigurer le pays avec leurs barbes, leurs gandouras courtes, leurs drapeaux noirs et leur espadrilles Nike… alors que d’autres fois je me réconforte en regardant l’histoire de cette partie de la terre qui n’a jamais été fertile pour les extrêmes…que ce phénomène s’éteindra de lui-même à mesure qu’il est ignoré; que libérés ces gens-là vont devoir présenter des idées, une (ou des) visions de cette Grande religion et devront apprendre à utiliser la force de l’argument (au lieu de l’argument de la force). Mais en définitive j’ai tranché! L’exclusion n’a jamais réglé les problèmes simples…que dire alors des problèmes dogmatiques. Certes cela prendra du temps, mais ce phénomène disparaitra, presque surement, de cette Bonne Terre…mais ça ne se fera pas tout seul… en attendant il faut punir, en veillant à être le plus juste possible, les actes les plus graves. Car après tout, la vie, les biens et l’honneur sont sacrés dans cette Grande Religion. Le prophète Mohammad (que la paix et le salut d'Allah soient sur lui) n’a-t-il pas dit au cours du Pèlerinage de l’Adieu : « Votre sang, vos biens, et votre honneur vous sont sacrés comme sont sacrés ce jour-ci, sur votre terre-là, et au cours de ce mois-ci. » ? Et il faudra aussi expliquer… le Prophète n’avait-il pas dit, au bénéfice de ceux qui veulent proposer l’Islam aux gens « Enseignez, facilitez et ne compliquez pas les choses ! Annoncez la bonne nouvelle et ne faites pas fuir les gens et si l’un d’entre vous se met en colère qu’il se taise. ». Il faudra des années pour que les fausses interprétations de cette Grande Religion disparaissent pour revenir aux fondamentaux qui valorisent la paix, la liberté, la sérénité, l’amour, la dignité, le respect…et le TRAVAIL. Le travail sur cet aspect et le travail en général : c’est la priorité…remettez les gens au travail d’abord, ensuite …. Puisse Allah faire de cette terre une terre de paix et de prospérité.

fahit - 29-05-2012 14:50

La jeunesse Tunisienne a libere le pays de la dictature pour le donner à des gens qui n'ont pas participé à la révolution qui gouvernent le pays sans aucun savoir-faire et laissent les salafistes semer le desordre et privant + d'1 million de Tunisien de leurs travail. Quelle malheur pour notre pays et nos jeunes!!!

X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.