News - 04.04.2012

PDP – Afek : Accord conclu, Maya Jeribi, Secrétaire générale et Yassine Brahim, Secrétaire exécutif

Finalement, tout est prêt pour la fusion entre le PDP et Afek Tounes. Le dernier obstacle, à savoir la gouvernance du nouveau parti, a pu être résolue. D’abord, les deux premières positions seront partagées entre Maya Jeribi qui sera la secrétaire générale et Yassine Brahim, le secrétaire exécutif. A ce titre, Brahim s’occupera du développement du parti (expansion, etc.) ainsi que de la gestion au quotidien, apprend Leaders.

Quant à la représentation au sein de toutes les instances, une clé de répartition a été convenue sur la base du poids électoral (nombre de voix recueillies et de sièges occupés à l’Assemblée nationale constituante), en laissant un quota aux autres partis non représentés à l’ANC et aux indépendants qui rejoignent la nouvelle formation. C’est ainsi que 30% des postes seront accordés à ces derniers, les 70% restant seront partagés à raison des deux tiers pour le PDP (43.6%) et un tiers pour Afek Tounes (23.3%).

Pour y parvenir, des élections séparées seront organisées au sein de chaque composante afin de constituer les structures finales. Le Bureau exécutif sera composé de 17 membres et d’un commun accord entre les différentes parties, Said El Aidi, y occupera un siège d’office.

C’est ce qui doit sortir du congrès qui commencera ce samedi 7 avril et se déroulera en deux temps, à Tunis, puis à Sousse. S’agissant de réunir pas moins de 900 congressistes, il n’a pas été facile aux organisateurs, indique à Leaders une source informée, de trouver un lieu disponible pouvant accueillir tous ces participants ainsi que les invités de la séance d’ouverture. C’est pourquoi, le coup d’envoi sera donné, samedi après-midi à la salle Le Colisée, puis les travaux se poursuivront le lendemain à Sousse, dans un grand hôtel d’El Kantaoui.

Pour ce qui de la composante social-démocrate, née de la fusion entre Ettajdid, le PPT et des indépendants du Pôle Démocratique Moderniste, sous la bannière de « La voie Social-Démocrate » Al Massar, des sources proches du PDP et d’Afek Tounes indiquent que les concertations n’ont pu aboutir à temps, laissant la porte ouverte lors de prochaines échéances.

Lire aussi le portrait de Maya Jeribi

Tags : Maya Jeribi   pdp  
Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Partager Abonnez-vous
commenter cet article
3 Commentaires
Les Commentaires
citoyenne tunisienne - 04-04-2012 15:03

C'est un bon début mais c'est insuffisant. Il faut un front de tous les démocrates. C'est dangereux de prévoir les prochaines éléctions avec une vingtaine de partis pour la voie de la démocratie moderniste et civile. Votre devoir et de faire le front d'union nationale bien plus large. Vos efforts ne serviront à rien si on doit encore se taper des années d'obscurantisme sous le joug du salafisme, de la misère et par conséquent de l'esclavage sous toutes ses formes car tous les investissements et toutes les formes de créativités et de productions qui mènent à l'enrichissement du pays se seront taris sous la souffrance ou du fait de l’immigration. QUE LES POLITIQUES DÉMOCRATES SAUVENT LE PEUPLE TUNISIEN EN REFUSANT LES CALCULS ÉGOCENTRIQUES ET PERSONNELS. SEULE LA NATION DOIT PRIMER.

Benmosbah - 04-04-2012 20:08

Un article qui nous laisse sur notre faim. Il n'est pas normal d'ecrire un article sur cette fusion sans parler de nejib chebbi et de la place qu'il aurait ou qu'il n'aurait pas dans ce nouveau parti.

M.K - 05-04-2012 08:28

Faut-il rappeler que le parti républicain est l'un des trois initiateurs de cette fusion!

X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.