News - 13.03.2012

L'hommage posthume au cyberdissident tunisien le plus célèbre

« Zouheir aurait bien voulu être avec vous aujourd’hui. Il avait tant œuvré pour la réussite de la révolution ». La scène est poignante. La mère de Zouheir Yahyaoui,disparu prématurément le 13 mars 2005, venait de recevoir des mains du président de la république, les insignes de Grand Officier de l’Ordre de la République décernés, à titre posthume, à  celui que Moncef Marzouki, qualifiera de « pionnier de la résistance cybernétique au régime de Ben Ali».  Désormais, la Tunisie fêtera le 13 mars (jour de la disparition du cyberdissident le plus célèbre de Tunisie) de chaque année, la journée nationale de la liberté de l’internet. Cet hommage au fondateur de tuneZine.com, le président de la république a tenu à y associer tous les blogueurs tunisiens : « A partir de cet endroit, les instructions étaient données pour vous harceler. Ici, il y avait des gens qui avaient peur de vos écrits, qui vous considéraient  comme les ennemis du pays(…) Pendant  des années, vous avez mis à nu les contradictions entre leurs paroles et leurs actes. Vous n’aviez ni argent, ni armes, ni chaîne de télévision, ni journaux, mais seulement un ordinateur, une volonté et  de la dignité. Ceux-là sont les vrais enfants du peuple dont le dénominateur commun est l’amour de la patrie. Dans notre pays, l’espace virtuel a cessé de l’être le jour où il s’est traduit dans les faits, non seulement quand il s’est agi de lutter contre la dictature, mais quand il a fallu créer les conditions d’une véritable démocratie (…) Mais votre mission se poursuivra tant que durera l’Etat(…) Aujourd’hui, il vous est loisible de critiquer le pouvoir s’il montre des signes de faiblesse dans son combat contre l’injustice ou dans la réalisation des objectifs de la révolution, ou lorsqu’elle dévie de ses objectifs ».

Les blogueurs  semblent apprécier. L’ont-ils été pour l'étonnante philippique qui suivra « contre ceux qui refusent le verdict du scrutin  et essaient de ralentir  la marche du peuple vers la concrétisation de ses attentes » ? Des mots qui ont surpris plus d’un par leur ton inutilement agressif. Intervenant à un moment où le débat politique n’a jamais volé aussi bas, empoisonné par des déclarations contradictoires sur l'existence d'un complot, de tels propos sont pour le moins contre-productifs.

Ce n’est pas malheureusement la seule fausse note de cette journée que certains ont préféré à tort ou à raison boycotter pour « prévenir toute récupération ». Les discussions entre blogueurs qui se sont déroulée à l'occasion de cette journée ont tourné parfois à la foire d’empoigne avec des écarts de langage qui n’ont pas leur place dans un palais de la république.

Il reste que cette journée a été l’occasion pour l’auteur de ces lignes de faire une immersion vivifiante dans la blogosphère, lui permettant de faire connaissance avec un microcosme bouillonnant de vie, très attachant et surtout très réactif à ce qui l’entoure. Un détail très révélateur : certaines de nos discussions ont été twittés pratiquement en temps réel sans que les participants en soient au courant. Un geste peut-être banal, mais pour quelqu’un venant de la galaxie Gutenberg, cela impressionne.

Hédi

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Partager Abonnez-vous
commenter cet article
0 Commentaires
X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.