News - 29.08.2011

Noureddine Hached succède à Farhat Rajhi à la tête du Haut comité des droits de l'Homme

Un fils de martyr pour s’occuper des dossiers des martyrs de la révolution et des droits de l’Homme: le choix s’est porté sur M. Noureddine Hached. Reçu lundi matin par le Président de la République, M. Foued Mebazaa, il a été nommé à la tête du Haut comité des droits de l'Homme et des libertés fondamentales (HCDHLF). Le poste est resté vacant depuis que son ancien et éphémère président, M. Farhat Rajhi, en a été démis le 7 mai dernier. 
 
Ancien secrétaire général de transition de l’UGTT, M. Noureddine Hached, 66 ans, qui a été notamment ministres des Affaires Sociales, a quitté la Tunisie depuis 1981, pour assumer différentes missions diplomatiques, tant à la tête d’ambassades de Tunisie qu’au sein d’organisations régionales. C’est ainsi qu’il a été pendant six ans, représentant de l’OUA à Genève, onze ans, avec la Ligue Arabe au Caire et à Tunis et 17 ans en tant qu’ambassadeur de Tunisie dans différentes capitales (Bruxelles, Alger, Rome, etc.). Son dernier poste était Tokyo dont il a démissionné, "unique ambassadeur à l'avoir fait", fin janvier, dès le déclenchement de la révolution, à quelques mois, il est vrai, de l’achèvement de sa mission.
 
Juste avant son limogeage, M. Farhat Rajhi avait élaboré un projet de restructuration de la HCDHLF en lui donnant de plus larges prérogatives et faisant bénéficier de ses membres de l'immunité.
 
Au cours de l'audience avec le Président Mebazaa, l'accent a été mis sur la nécessité de dynamiser cette instance afin qu'elle réponde aux besoins de l'étape et joue pleinement son rôle au service du citoyen, préserver les droits de l'Homme et garantir les libertés publiques.
 
Il s'agira, en cela, de collaborer avec les différentes composantes de la société civile, notamment la ligue tunisienne de défense des Droits de l'Homme (LTDH).
 
L'entretien a également permis de souligner l'impératif d'accorder la priorité au suivi des dossiers des martyrs et des victimes de la révolution. M. Mebazaa a affirmé, dans ce sens, que le gouvernement veille à rendre justice aux victimes et à rétablir les droits de chacun.
Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Partager Abonnez-vous
commenter cet article
29 Commentaires
Les Commentaires
Anissa - 29-08-2011 20:35

Un très bon choix. Le seul qui comprendra la douleur des enfants de martyrs

Hedi Ben Mhamed - 30-08-2011 16:26

On ne doit pas choisir un responsable pour ce que était son père mais pour ce que il peut présenter à la fonction et au pays... l'héritage des postes politiques appartient au passé. Très mauvais choix.

ellouze - 30-08-2011 17:48

ce n'est pas un critère de capacité et je répéte de le dire la politique c n est pas un héritage il y a des jeunes qualifiés qui ne sont pas à la retraite qui connaissent le rouage des DH mais qui n'habitent pas à la banlieue nord c dommage de ternir l'image

HACHED Hédi - 30-08-2011 21:16

Sommes-nous, enfin, sur la voie de nous acquitter d'une partie de la dette que nous devons à cette famille après le sacrifice de son père Farhat HACHED, pour que la Tunisie recouvre sa liberté ? Noureddine a suffisamment d'expérience pour mériter d'assumer de très hautes fonctions.

Soumaya - 31-08-2011 02:37

De quelle choix vous parlez ce M. il n'a jamais déffendu quelcun aujourdhui il va déffendre les droits des Hommes il ètait le second à la ligue Arabe quelles sont ses positions (Sic).

Mhamed Fantar - 31-08-2011 10:19

Félicitations à Si Noureddine Hached pour avoir été élu à la tête d'une organisation si importante pour les droits de l'homme.Tous mes vœux.

abderrahman fattah - 31-08-2011 11:13

CHOIX JUDICIEUX car SI NOURRIDINE EST UN HOMME POLITIQUE AIGRI .RAC2 CALME ET NATIONALISTE DOUX ET EFFICACE BON COURAGE ET BOONE CHANCE.

Faouzia - 31-08-2011 11:18

Espérons que la nomination à la tête du haut comité des droits de l'homme d'un fils de martyr permettra de libérer Samir Feriani... Ses enfants pleurent son absence alors que la Tunisie fête son 1er Aïd de liberté. ... Alors s'il vous plait Monsieur Hached penchez-vous sur ce dossier, pensez à ces jeunes enfants injustement privés de leur père depuis plusieurs mois.

Chadi - 31-08-2011 12:40

Monsieur l'Ambassadeur, Je n'ai pas eu l'honneur de vous connaïtre. C'est pour moi une occasion pour évoquer la mémoire de feu votre prestigieux père, le Grand leader Farhat Hached ! Je vous souhaite plein succès dans la Mission que vient de vous confier le Président Mebazaa, qui me semble t-il, a fait le meilleur choix, en vous désignant à cette noble et haute fonction. Je saisis également l'occasion pour féliciter madame Anissa Hached, votre épouse, pour son excellent ouvrage sur son père, le grand Leader Si "Mahmoud El Materi", Pionnier de la Tunisie moderne...

m.fathallah - 31-08-2011 13:39

tel pere tel fils ca n'a pas ete vrai jusqu'a present mais rien n'est jamais trop tard pour bien faire

Slaheddine Ben Mahmoud - 31-08-2011 16:55

Je pense qu'il est grand temps de ne plus se prévaloir des mérites des ancêtres. Déjà, Noureddine dont les performances politiques et diplomatiques, laissent à désirer, en a bien profité car son seul mérite est d'être le fils du martyr Farhat Hached, que j'ai côtoyé et connu à Rades Mrah.

ade manai - 31-08-2011 17:27

Ca n'a plus de sens aujourdhui. Nourredine Hached nest pas le fameux Farhat Hached. Le choix des responsables dans la Tunisie d'apres le 14 janvier doit etre base sur le merite et rien d'autre. Fouad Mabezaa est partant et doit cesser de nommer des responsables a quelques semaines du scrutin.

chehata - 31-08-2011 17:35

@ si Mhamed Fantar, s'il s'agit bien du professeur titulaire d'une chaire qui n'honore pas la TUNISIE, la nomination n'est pas du tout une élection et la confusion est bien expressive.....et puis abstraction des qualités de SI Noureddine d'autres paramètres sont plus importants que sa filiation ou celle de son épouse, et ce n'est pas ce qui manque pour un travail qui va s'inscrire. dans la durée. Arrêtons avec la rente "généalogique" et regardons vers la diversité de nos compétences

Mounir Ouakel - 31-08-2011 23:33

Félicitation Monsieur Noureddine Hached, encouragés par votre nomination, nous allons pouvoir vous envoyer un dossier des martyrs et des blessés en Tunisie et ceci malgré la censure de nos médias.

ben hassine - 01-09-2011 10:20

On prend les memes

Md El Andoulsi - 01-09-2011 11:37

ON PREND LES MEMES ET ON RECOMMENCE dit le proverbe je n'ai rien contre ce fils de grand maryir mort pour la patrie laissant derriere lui des orphelins,que dieu benisse son ame ,mais en nommant Mr Hached à la tete du HCDHLF ce gouvernement provisoire ne veut nullement couper avec le passé. est ce que la tunisie manque de compétences dans le domaine? est ce que parmi nos juges, avocats et autre corps de métiers qui sont descendus dans la rue risquant leur vie face aux bombes lachrymogenes et aux tirs à balles réelles à bout portant pour liberer notre tunisie du tyran mafieux et son clan il n'y a pas une seule compétence pour ce poste????. ou la révolution est un gateau à partager?? Pour reconstruire notre pays nous devons faire appel à nos jeunes dynamiques et pleins de compétences tel Mr Jaloul Ayed , Mr Aydi etc...et laissez les vieux se reposer et savourer leur retraite car je pense qu'ils ont assez donné et assez reçu

Sameh - 01-09-2011 11:56

Quand a-t-il participé de près ou de loin au combat des droits de l'homme? Alors que la Tunisie regorge de militants des droits de l'homme, on ressort un homme de l'ancien régime pour défendre... les droits de l'homme. A la limite, je comprendrais s'il s'agissait de tourisme, santé, sport... Mais un ancien de Ben Ali défendre quoi? les droits de l'homme? En plus le pays a un réel besoin de recruter hors de l'ancien establishment: un appel d'air frais est salvateur. Et surtout j'espère ne pas découvrir que la raison de cette nomination est sa filiation prestigieuse: ça ne fait qu'aggraver le cas et insulter les principes de la révolution. C'est vraiment dommage car la LTDH le mettra sûrement de côté. J'espère que cette réflexion sera publiée, même si votre article semble approuver cette nomination.

El Béji - 01-09-2011 14:22

Avec cette nouvelle nomination, on peut parler, sans risque de se tromper, de ''révolution de l'irremplaçabilité''. Les responsables en charge du pays pendant cette période transitoire, qui s'éternise, s'évertuent à désigner à la tête de certaines instances et structures d'anciennes figures du régime de Ben Ali qui, à mon humble avis, n'ont pas plus de mérite que d'autres. Ce faisant, ils insultent l'intelligence des tunisiens et la mémoire des martyrs de la révolution. De plus, ils poussent les électeurs à aller vers le vote sanction, excédés qu'ils sont par l'obstination du gouvernement provisoire à vouloir figer le paysage politique, après une révolution qui a valu au peuple tunisien l'admiration et le respect de la communauté internationale. Ils oublient, opiniâtrement, que révolution veut dire rupture avec les méthodes et les personnalités du passé. Concernant la nomination de M. Noureddine Hached, quelques personnes accommodantes mettent en avant, le passé de son défunt père, le grand militant syndical FARHAT HACHED, dont la mémoire doit être sauvegardée et célébrée. Nous avons tous une dette vis-à-vis de ce héros national dont le souvenir n’a pas pris une seule ride et dont nous continuerons de glorifier l’œuvre. Mais, faire de cette paternité un argument pour asseoir une nomination, même symbolique, est tout simplement hors de propos. Cette paternité ne donne pas plus de légitimité à M. Noureddine Hached que celle de n’importe quel père politiquement ou syndicalement prestigieux au plus brillantissime de ses fils. Si le monarchisme est devenu une référence en cette période d’ébullition révolutionnaire, c’est que nous sommes sur la mauvaise pente. Gare aux conséquences ! L’extrémisme est au coin de la rue et les tunisiens commencent à attribuer certaines décisions à des forces occultes et, surtout, à voir rouge.

Faouzi - 01-09-2011 14:23

J'ai réel espoir, M. HACHED, que vous ferez avancer la Tunisie sur un certain nombre de sujets importants du point-de-vue des droits de l'Homme, j'en cite la question de la rénonciation de la peine de mort en l'inscrivant dans notre constitution,l'égalité de l'héritage entre les femmes et les hommes, etc. Vous aurez besoin d'abnégation et de courage. Du courage, il ne vous en manque pas puisque vous aviez démissionné de votre poste d'ambassadeur (bien que vous ne fîtes pas ni l'unique ; l'ambassadeur à l'UNESCO avait fait de même en prenant tous les risques de le faire savoir à travers le monde. Le même ambassadeur qui me semble-t-il, avait justement tenu tête à Ben Ali et ses conseillers au sujet de la peine de mort). Je vous (nous)souhaite la réussite et la sobriété celle là même qui a manqué à votre prédécesseur.

Samy - 01-09-2011 16:50

super :)

BELHARETH Mustapha - 01-09-2011 17:07

Dans les sociétés démocratiques on recourt généralement à des critères universels (performance, prestations) pour occuper les hauts postes. Le recours à des critères ascriptifs (appartenance familiale, qualité du père etc..) ne peut que renforcer le comportement rentier (contre-productif) et le rent-seeking, phénomène que nous avons cru éliminer après la révolution!!!

S.GUIZA - 02-09-2011 09:24

Excellente réponse du lecteur El Beji...Noureddine Hached n'a rien de l'égal de son pére. Il a été l'ambassadeur de Ben Ali et s'est tu pendant 23 ans sur les abus et crimes du régime...affligeante et pathétique nomination, encore un jour triste, quelle honte !!!

chaker - 02-09-2011 09:30

N'y avait il pas une compétence jeune pour ce poste ? rien n'a changé, la nomenclotura est toujours au pouvoir...

Salma - 02-09-2011 21:18

Je ne comprends pas cet acharnement sur la personne de Nouredine Hached. Qu'est ce qu'on lui reproche au juste? 1) Qu'il soit "un ancien du régime"?: Nous le sommes tous aussi je vous signale, toute classe confondue! La seule différence, c'est que Nouredine Hached (comme une poignée d'autres hommes et femmes valeureux) ont consacré toute leur vie au service de la Tunisie... malheureusement, notre Tunisie a été prise en otage par l'ancien régime: A priori, qu'est ce qu'on reproche à ce Monsieur? De ne pas avoir sacrifié sa vie ou sa famille (comme l'a fait son père pour son pays colonisé) ou de ne pas avoir été torturé dans les caves du Ministère de l'Intérieur pour libérer la Tunisie des griffes de l'ancien régime??? Vous l'avez fait VOUS??? 2) Sa filiation: sa nomination n'a rien à voir avec sa filiation. Il ne s'agit pas de remercier qui que ce soit, encore moins Nouredine Hached pour ça! Il a été nommé pour ses compétences, et à lui maintenant de démontrer ce qu'il peut apporter sur ce terrain.Mais pour cela, c'est utopique de demander des encouragements, surtout à cette période où tout le monde est suspicieux et hargneux, mais bon, pas la peine de jeter le bébé avec l'eau du bain, en particulier en se basant sur des critères qui manquent d'objectivité. 3) de ne pas avoir 40 ans? Je n'ai pas en tête la panoplie d'hommes ou de femmes de cette génération qui ont choisi de consacrer leur vie à l'Etat tunisien? sérieusement, la majeure partie que je pourrais diviser en deux catégories: Partie 1: était occupée à se faire de l'argent (ou du moins se remuent les méninges pour en faire jusqu'à aujourd'hui) , à monter des business, etc... dans l'espoir qu'à 60 ans justement, quand l'argent ne suffit plus, c le Pouvoir qu'il faudra convoiter pour protéger ses bonnes petites affaires! Vous parlez d'idéalisme et d'esprit "communautaire et droits de l'homme pff"? Partie 2: une large partie de cerveaux lobotomisés, du genre "pourquoi t'a choisi de faire l'ENA?" "ho ben pour intégrer la fonction publique, le privé c'est pas pour moi, au moins j'aurais un salaire fixe qui ne peut qu'évoluer, congés payés, je finis à 4 heures, etc. Droits de l'Homme? ah oui, il serait temps de prévoir nos droits parce que les femmes gagnent du terrain dis donc" Génial, quel idéalisme! Biensûr, des personnes valeureuses existent peut être dans cette tranche, mais où sont elles? Frankly speaking, j'ai espoir en la nouvelle génération, mais il lui faudra encore deux bonnes décennies pour immerger: une génération libre, bien formée, cultivée et engagée... Tout dépend de comment la Tunisie et son système va évoluer... Pour l'heure, tâchons de peser les mots qu'on profère gratuitement ici et là sans aucun entendement et cultiver une mentalité plus saine, la Tunisie a besoin de reconstruire et non de CASSER... Il y a une différence entre RUPTURE avec l'ancien establishment et CASSER l'establishment tout cours... Nouredine Hached n'a jamais profité d'une quelconque situation avantageuse sous le Régime Ben Ali... Il n'a pas d'actions ici et là ni des terres, ni des domaines octroyés par l'AFH ! IAvez vous réfléchi pourquoi il était ambassadeur au JAPON? Gentille manière de Bannir quelqu'un NON? Félicitons le et espérons qu'il pourra apporter une plu-value à son poste sous le NOUVEAU REGIME

dorra bouzid - 03-09-2011 17:23

Noureddine,je cherche à te joindr -pour voir le film sur Farhat Hached ;et surtout embrasser ta chère maman?Abientot j'espère

Abdel Rahim - 04-09-2011 21:37

Nous ne sommes pas tous des anciens du régime, n'en déplaise à certains. Quant à affirmer que ce monsieur a été banni, en ayant été envoyé comme ambassadeur au Japon, c'est à en pleurer! Ah ! si tous les bannis de la terre connaissaient le même "triste" sort. Cela nous rappelle cet ex-ministre, fondateur de El Watan, qui essayait de nous apitoyer l'autre jour en affirmant sans gène aucune qu'il a été puni parce qu'il s'est retrouvé du jour au lendemain ambassadeur à Rome, après avoir été ministre. Comme si cette fonction était à vie. Un peu de décence SVP. Oui, on aurait pu mettre un jeune aux droits de l'homme, et il n'en manque pas. Et si l'un des mérites de ce monsieur pour être nommé à ce poste est d'être fils de martyr, c'est bien, mais il serait plus convaincant de savoir s'il a milité un seul jour pour le respect et la promotion des droits de l'homme, et s'il sait au moins de quoi il s'agit. Ce que l'on sait par contre, c'est qu'il a fait un passage à la Ligue arabe à Genève et que Mbazaa était aussi Représentant permanent auprès de l'ONU à Genève. Un pur hasard nous dirait-t-on. Honni soit qui mal y pense !

Salma - 05-09-2011 00:19

@Adel Rahim: Oui nous ne sommes pas tous des anciens du régime: personnellement, je ne suis pas forte en statistique, mais la bonne majorité du peuple tunisien (avant 14 Janvier) Pour le bannissement: J'ai pas parlé de bannissement de Nourdine Hached, mais d'une sorte d'éloignement volontaire de la scène publique: non ce n'est pas triste ni à en pleurer:-) juste un constat ) + aucune comparaison avec cet ex-ministre, puisque Nouredine Hached n'a cherché à apitoyer personne, du moins en public (d'ailleurs s'il l'a fait en privé on s'en fout, n'est ce pas? ;-) Par ailleurs, il faut quand même rappeler que le poste est "nominatif" et non pas "électif". Il a été nommé c'est un fait, il l'a accepté c'est un autre fait (coupable d'avoir accepté? il aurait dû refuser et dire non je pense que ce poste revient à quelqu'un d'autre? le premier dossier à traiter étant celui des martyrs, je pense que la nomination était effectivement symbolique mais pas non + abstraction faite des compétences personnelles de Nouredine Hached... Et si lui a accepté, je ne pense pas que ce soit pour le fun. c'est un engagement de sa part à mener à bien ce dossier auquel subjectivement il est aussi sensible de par sa filiation... les militants des DH sont méritants biensur et je suis sure que les deux travailleront en étroite coopération, y a t il un mal à cela ?

Citoyenne tunisienne - 06-09-2011 00:26

Je trouve les débats ci-dessous incompréhensibles. Ce type, on ne le connais pas vraiment. Il a un passé qui semble intéressant, y compris en matière de droits de l'homme. Pourquoi pas. Je préfère attendre et voir ce qu'il va faire. L'âge n'est pas un critère, la filiation non plus. L'important c'est les compétences. Wait and see. Mais il faut également que ce comité ait les ressources nécessaires pour l'accomplissement de ses buts,

slah - 12-09-2011 14:25

j espère pour une fois que cette nomination soit la bonne ,et que Mr NOUREDDINE oubli qu'il est le fils du martyr et nous montre ses capacités jamais à ce jour mise en évidence BONNE CHANCE

X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.