News - 28.08.2011

La friperie tunisienne séduit les Algériens

Le quotidien algérois, Liberté n’en revient pas : « La friperie est devenue partie intégration de la vie quotidienne des Algériens (…) On peut s’offrir du Louis Vitton  ou du Ralph Loren sans se ruiner » s’exclame le journal qui estime que 90% des vêtements portés par les Algériens dans la région de Tébessa « qu’ils soient médecins, professeurs, avocats ou chômeurs »  proviennent de la friperie. Pourquoi Tébessa ? Parce que la ville est située à quelques encablures de la frontière tunisienne d’où s’approvisionnent les commerçants algériens, bien que l’importation de la friperie soit officiellement gelée dans ce pays depuis 2009.

A noter que le secteur de la friperie en Tunisie compte 51 dépôts industriels tous partiellement ou totalement exportateurs, 321 grossistes et 11000 détaillants, générant un chiffre d’affaires annuel de 88 millions de dinars. les articles importés (le quota est fixé officiellement à 10500 tonnes par an)  sont traités puis écoulés en partie sur le marché local tandis que le reste exporté. Nos principaux marchés d'exportation se situent en Afrique noire. La levée du gel des importations considérée comme probable par le journal algérien est de nature à ouvrir de nouvelles perspectives pour ce secteur.

Introduite en Tunisie en 1932, au lendemain de "la Grande dépression" de 1929 qui avait entraîné une paupérisation de larges couches de la population tunisienne,  la friperie est actuellement un secteur en pleine expansion.    

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Partager Abonnez-vous
commenter cet article
1 Commentaire
Les Commentaires
Van Muran - 31-08-2011 16:08

Cet article pourrait t'interesser. Best, Brahim.

X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.