Lu pour vous - 11.11.2010

La princesse Nazli Fadhel en Tunisie : une figure moderniste

Nazli Fadhel est  sans conteste la pionnière des mouvements  féministes  tunisien et égyptien. Princesse turque (par son origine),  égyptienne (par sa naissance) et tunisienne (par son mariage  avec Khalil  Bouhajeb, fils de Salem Bouhajeb), elle était la fille de Mustapha Fadhel  Pacha , frère du Khédive. La  princesse  séjournera de 1898 à 1913 dans notre pays. En tout, quinze années,  entrecoupées de longs séjours en Egypte et en France. Mais elles lui auront  suffi pour entrer dans l’histoire.

Sa maison à la Marsa, dar Ramsès  deviendra « le berceau  de la pensée réformiste en Tunisie », selon les termes du Professeur Kerrou, repris par Mme Hafsia, un lieu privilégié de rencontres et de discussions. Dans le salon qu’elle y tenait, on pouvait rencontrer  tout ce que le pays comptait comme dignitaires, Ouléma, intellectuels ou membres  des grandes familles, les Baccouche, Bouhajeb, Bouattour,  Ben Achour. La princesse Lella Kmar, un personnage haut en couleurs, qui s’est mariée successivement avec trois Beys régnants : Sadok, son frère Ali et Naceur, père du futur Moncef Bey comptait parmi ses amies et la recevait régulièrement dans son palais de la Marsa. Mais elle préférait la compagnie des hommes avec lesquels elle engageait des discussions passionnées sur la politique et  le FIQH, où elle était, parait-il imbattable.

Le petit livre que lui consacre Nazli Hafsia (1) jette la lumière sur cette personnalité attachante, mettant l’accent sur  le bouillonnement des idées qui avait marqué cette période. La princesse Nazli  arrivait au bon moment pour donner un sacré coup d’accélérateur à l’histoire et participer à sa façon à la renaîssance tunisienne. Sept ans après le retour de la princesse en Egypte et son décès, ce sera la naissance du Destour, en 1920, suivie en 1930 par la publication du livre de Tahar Haddad : "Imraatouna fi chariaa wal Moujtamaa". 

(1) Nazli Hafsia, La princesse Nazli Fadhel en Tunisie, une figure moderniste édit. Sagittaire Tunis 2010
 

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Partager Abonnez-vous
commenter cet article
1 Commentaire
Les Commentaires
samira - 30-11-2010 10:02

J'ai écrit un commentaire faisant part de ce que je pense de ce roman que l'écrivaine veut historique mais vous ne l'avez pas validé.Je n'aime pas regretter le temps que j'ai consacré à faire écho à cette œuvre.Je ne me rappelle pas avoir enfreint les règles de la critique ou la loi du respect des autres.J'ai tout simplement fait confiance en votre objectivité et j'aurai aimé savoir où est la mienne en lisant les commentaires des autres.

X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.