News - 05.07.2010

Un pincement d'oreille vaut le Prix de la Photo à Hassen Dridi et son agence TAP

Le prix de la meilleure photographie des compétitions de l'Alliance des Agences de Presse de la Méditerranée (AMAN) est allé cette année à Hassen Dridi, rédacteur-photographe à l’agence TAP. L’œuvre primée captait un geste insolite entre deux chérubins accro d’informatiques qui rivalisaient de prouesse en tâtant le Net.

Chasseur d’image à la recherche de l’insolite et de l’esthétique, Hassen, 53 ans, déambulait en octobre dernier au village électoral à El Menzah. Arrivé sous la grande tente réservée au Tics avec des dizaines de jeunes rivés aux écrans-souris, il a eu l’idée de monter sur une courte échelle pour prendre une photo en plongée. C’est alors que dans l’objectif sont apparus ces deux gamins, le plus futé pinçant l’oreille de l’autre, en signe de victoire. Clic-clac, l’image est en boîte. Hier on jouait aux billes, aujourd’hui au Net, à qui mieux-mieux.

Présentée par l’agence TAP au concours de l’AMAN, elle a fait, par son instantannéité et sa fraîcheur, l’unanimité du jury. Et c’est ainsi que Hassen était invité la semaine dernière à Marseille, pour recevoir le Grand Prix à l’occasion de 19e Assemblée générale de l'AMAN.

Cette distinction, très recherchée par les photographes agenciers, consacre en fait un long parcours et un réel talent. Très jeune, Hassen a rejoint en 1978, les laboratoires de l’Agence, Avenue Habib Bourguiba où il avait été pris en charge par Abdellatif Ben Salem. Son mentor l’a initié aux secrets de l’art et lui a révélé les ficelles du métier. En 32 ans, il a su mettre une pensée derrière l’objectif, anticiper le geste qui va s’accomplir, chercher l’angle approprié et capter l’émotion. A force de couvrir les évènements et de sillonner le pays, mais aussi d’analyser l’œuvre de ses confrères internationaux, il développera ses réflexes et gagnera en créativité. Repéré par l’agence Associated Press, elle désigne dès 1992, comme correspondant à Tunis. Ses photos feront alors souvent le tour de la planète.

Le prix décerné à Hassen Dridi interpelle l’ensemble des photographes de presse en Tunisie, et surtout les secrétaires de rédaction et les rédacteurs en chef. Nos journaux et revues doivent consacrer plus de place à la photo, commander des reportages originaux en bien briefant les photographes, comme ils le font pour les reporters. Une règle gagne à s’établir : un article, une photo. Mais, une photo intelligente, surprenante, innovante. Nous comptons de talentueux artistes en la matière, à l’instar des Mohamed Hammi, Anis Mili, Habib Hmima, Abdelfettah Belaid et autres qui perpétuent une longue tradition de photojournalisme de haut niveau marquée par Boudidah, Habib Osman, Abdelhamid Kahia, Mouldi Chairat et autres grands noms. Ne perdons pas cette avancée, redoublons de créativité.
 

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Partager Abonnez-vous
commenter cet article
0 Commentaires
X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.