News - 08.01.2019

La grève du 17 janvier semble inévitable après l'échec de la réunion du lundi

La grève du 17 janvier semble inévitable après l'échec de la réunion du lundi

A quelques jours de la grève générale de la fonction publique projetée par l’Ugtt,  les responsables de la centrale soufflent le chaud et le froid. Après s’être félicité de la volonté du chef de Gouvernement de parvenir à un accord sur les augmentations, le secrétaire général de la centrale a critiqué «son manque de sérieux».Pour sa part, le porte-parole  de l'Ugtt, Sami Tahri n'a pas écarté la possibilité d'une supension des négociations avec la partie gouvernementale, les propositions présentées lors de la réunion du lundi 7 janvier ayant été jugées bien en-deçà des revendications de la centrale.

Pourtant, le gouvernement avait fait des concessions lors de cette réunion en portant le montant global  des augmentations de 400 millions à 700 millions de l'aveu secrétaire général adjoint de l'Ugtt, Hafaidh Hafaidh. Imperturbables, les négociateurs syndicaux ont réclamé des augmentations égales de celles dont avaient bénéficié les entreprises publiques.

A molns d'un coup de théâtre, on semble donc s'acheminer vers une grève qui sera «différente» de celle du 22 novembre selon les dirigeants de l'Ugtt.

Lire aussi

Tunisie: Plaidoyer pour un compromis socio-économique

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Partager Abonnez-vous
commenter cet article
1 Commentaire
Les Commentaires
Abdelkader Maalej - 09-01-2019 11:12

L a grevé si elle a lieu sera dévastatrice pour l'économie tunisienne Mais le syndicalistes ne veulent rien comprendre.Il s'entêtent et ne veulent pas tenir compte des possibilités du pays. Qui pourra les en empêcher

X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.