News - 04.12.2018

Il y a 66 ans, la Tunisie perdait un grand patriote, Ferhat Hached (Vidéo)

Il y a 66 ans, la Tunisie perdait  un grand patriote, Ferhat Hached

La Tunisie commémore ce 5 décembre, l’assassinat de Ferhat Hached, tombé il y a 66 ans, sous les balles des terroristes de la Main rouge, en fait, des agents des services spéciaux français. Un évènement marquant dans l’histoire de  la résistance tunisienne, mais dont l’onde de choc s'est fait ressentir jusqu’au Maroc où il a été l’élément  déclencheur de la lutte armée contre l’occupation française. En ciblant Hached, les terroristes  visaient non seulement le leader syndicaliste, le fédérateur des mouvements ouvriers au Maghreb, la grande figure du syndicalisme mondial, mais aussi le leader nationaliste qui avait pris la relève des dirigeants destouriens après leur internement par les autorités coloniales. Pour les Tunisiens, il restera l'exemple du patriote pur et dur, désintéressé qui nous manque terriblement en ces temps difficiles que traverse notre pays où le patriotisme est devenu la chose la moins partagée.

Depuis 50 ans, le fils aîné de Ferhat Hached, Noureddine, remue ciel et terre pour identifier les commanditaires et les auteurs de l’attentat. Dans une interview qu’il  nous a accordée il y a deux ans, il nous a fait le point de ses recherches.

Lire aussi

Il y a 64 ans, l'assassinat de Ferhat Hached : son fils nous fait le point des ses recherches sur les auteurs de l'attentat (Vidéo)
Inédit : Comment Farhat Hached avait été mis en garde contre son assassinat et quelle avait été sa réaction
Un nouveau billet de banque de 20 dinars avec, en recto, un portrait du fondateur de l'Ugtt, Ferhat Hached

 

 

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Partager Abonnez-vous
commenter cet article
0 Commentaires
X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.