News - 11.11.2018

Quand Hafedh Zouari relance le montage des voitures privées

Quand Hafedh Zouari relance le montage des voitures privées

Ce n’est pas un autre nouveau véhicule qui sort d’une chaîne de montage en Tunisie. C’est toute une symbolique, mais aussi toute une ambition qui commence à se concrétiser. En inaugurant, le 12 octobre dernier, dans la région de Sousse, la nouvelle chaîne d’assemblage de voitures particulières de la marque Geely, Hafedh Zouari célèbre plus d’un évènement à la fois.

D’abord, la reprise, 30 ans après l’arrêt par la STIA, depuis 1987, du montage des voitures privées. Jusque-là, l’industrie automobile s’est limitée aux véhicules utilitaires.

Mais aussi le partenariat avec le premier constructeur automobile privé de Chine, Geely, propriétaire de Volvocars, actionnaire majoritaire de la firme allemande Daimler AG, du constructeur automobile anglais Lotus et à 49.9% du constructeur malaisien Proton... Après avoir racheté en 2013 les taxis londoniens. Et surtout initié un projet à long terme. Si le point de départ est d’assurer le montage de 1 500 à 2 000 unités par an pour couvrir les besoins du marché tunisien, c’est surtout vers l’export que s’intéresse le plus Hafedh Zouari. Les industriels chinois ont en effet compris que le coût du transport des véhicules représente pas moins de 15% du prix de revient, alors qu’il peut être considérablement réduit s’agissant de CKD. De plus, l’intégration très avantageuse, grâce à des composants tunisiens, à la compétitivité du coût de la main-d’œuvre tunisienne et aux tarifs douaniers préférentiels ou l’abolition de barrières douanières (Europe, Maghreb, COMESA, et bientôt CEDAO et MERCOSUR), permettent de comprimer les coûts et de réduire les prix de vente sur de grands marchés très porteurs.

Une stratégie bien pensée

C’est cette perspective particulièrement favorable que Hafedh Zouari a su prendre en compte dans son projet. Après des débuts, à travers les Ets. Zouari et la SOTUDIS, notamment dans la distribution d’engins de travaux publics, de machines agricoles et de véhicules utilitaires, ainsi que de voitures privées et de bus, tout en garantissant un service après-vente de première main, il a su gagner la confiance de ses partenaires, notamment les marques sud-coréennes Hyundai et Ssangyong, et chinoise, Kinglong, mais aussi ses clients publics et privés en Tunisie.
La deuxième étape est le montage, en créant une filiale dédiée, Medicars. Il introduira la célèbre marque indienne populaire Mahindra en version pick-up, qui sortira de ses chaînes implantées dans la région de Sousse. L’outil industriel bien maîtrisé l’autorise à élargir sa production à d’autres marques. Les voitures Geely naîtront ainsi à Sousse en superstar.

Le capitaine d’industrie et le parlementaire

Entrepreneur visionnaire qui a commencé un 26 janvier 1978 avec 50 dinars en poche, Hafedh Zouari est aussi courageux que généreux. A titre professionnel, comme sur le plan personnel. La tête est dans le développement et la rentabilité. Le cœur dans le soutien et la solidarité. Tellement soucieux de servir, il s’est trouvé engagé, quasiment malgré lui, dans une aventure de parlementaire, élu député Afek dans la circonscription de Sousse.

Son mandat au Bardo l’empêche de défendre ses droits et le prive de sa liberté de parole en tant que capitaine d’industrie, mais aussi lui prend beaucoup de temps au détriment de son groupe et de sa famille. Il lui procure, parfois, un moment de bonheur lorsqu’il parvient à faire aboutir une bonne proposition. C’est son seul réconfort face au grenouillage du marécage politicien ambiant.

Une montée en puissance industrielle et commerciale continue

Le Groupe Zouari réalise aujourd’hui un chiffre d’affaires de 200 MD et emploie plus de 1 000 salariés permanents. Quand il s’agit pour lui d’investir, il n’hésite pas, réinvestissant sans cesse en bonne levure les revenus générés. Rien que pour la nouvelle chaîne de montage de Geely, il a déjà consenti pas moins de 21 millions de dinars (MD), y ajoutant 20 autres MD pour la mise en place de la plateforme logistique de livraison et de réparation (assurée par le réseau de SOTUDIS, en charge également de la commercialisation et du service après-vente).

Nouveau fleuron de l’industrie automobile, véhicules utilitaires et voitures privées en Tunisie, Medicars aligne, avec des investissements de près de 40 MD, une capacité totale de production de  2750 unités, appelée à doubler en adoptant un système de deux équipes en rotation. Ses effectifs passeront en régime de croisière à 200 employés.

Hafedh Zouari ne compte pas s’arrêter là. De nouvelles plateformes de distribution et de services après-vente sont d’ores et déjà en chantier dans la banlieue sud de Tunis et nombre d’autres régions, dans un design futuriste et en toute fonctionnalité. Il reprendra également l’investissement industriel. C’est ainsi qu’il a déjà dans ses cartons le projet d’une nouvelle unité de montage de véhicules destinés à l’export, avec un investissement de près de 100 MD devant créer 500 emplois directs et indirects.

Une star optimisée

Intuitif certes, mais aussi attentif aux études de marché, Zouari sent bien la demande des clients. C’est ainsi qu’il portera son choix sur le lancement de la voiture Geely GC6. Avec 4,34 m de longueur pour 1.69 m de largeur, 1.435 m de hauteur et un empattement de 2.5 m, elle est dotée d’un moteur essence 1498 cylindrée.

Une voiture qui convient parfaitement à la famille tunisienne à la recherche d’un bon rapport qualité / prix. Les premiers prototypes sont déjà sortis de la ligne de production certifiée par le constructeur. Elle sera commercialisée début 2019 aux côtés des autres modèles importés qui viendront compléter la gamme Geely en Tunisie.

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Partager Abonnez-vous
commenter cet article
0 Commentaires
X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.