Hommage à ... - 17.09.2018

Mokthar Hachicha 35 ans après sa mort : un touche-à-tout de génie, un créatif intarissable (Album Photos)

Mokthar Hachicha 35 ans après sa mort : un touche-à-tout de génie, un créatif intarissable (Album Photos)

Il y a 35 ans un grand homme de culture et de radio tant nationale que régionale (Sfax) Mokhtar HACHICHA nous quittait. Son fils Youssef lui rend un vibrant hommage:

Trente cinq ans se sont écoulés et pourtant la mémoire est toujours vivace, la disparition de l’auteur réalisateur, parolier et acteur… Feu Mokhtar HACHCIHA ne peut nous faire oublier ce génie créatif qui, durant une trentaine d’années d’antenne, n’a  épargné aucun effort pour étaler ses dons culturels et participer activement à la promotion d’une profession qu’il a adorée tout jeune et dans laquelle il s’est investi sans tricheries, touchant des registres culturels différents, variés, pendant trois décennies.

Feu Mokhtar HACHICHA est difficile à classer…Il a été une énigme pour les auditeurs, pour les critiques pour ceux qui voulaient porter des témoignages sur ses oeuvres, ses créations, diverses… Car il touchait à tout, et a développé  plusieurs mérites dans diverses approches artistiques.

Mokhtar HACHICHA était-il un acteur, un dramaturge, un metteur en scène, un scénariste, un poète, un responsable administratif (chef service des variétés) ou alors l’enseignant qui véhiculait plusieurs procédés et qui était l’auteur et le créateur ou le créatif pluriel par excellence ?
Son savoir est générateur d’un itinéraire pluridimensionnel…. Après quelques années en tant qu’instituteur à Sfax… Mokhtar arriva à Tunis en 1957 pour un test radiophonique  sous la direction de Chedly KLIBI.
Très vite,Il s’imposera par une voix profonde rauque et surtout marquante.
Avec Tijani ZALILA il met sur pied une troupe de variétés composée par un ensemble de jeunes acteurs (du Centre d’arts dramatiques)..
Et l’aventure radiophonique commença. Il pratiqua énormément à la vulgarisation de la chanson bédouine  en produisant des émissions différentes pour la promouvoir.  

«Gafla Tsir» (caravane en marche) était par exemple un carrefour pour la chanson bédouine.

Le poète Mohamed ENNOURI, le poète Ahmed ZAOUIA et le chanteur compositeur Ismail El HATTAB étaient parmi ceux qui ont émerveillé dans le domaine de l’art bédouin.

«Caravane en Marche» touche tous les coins du pays et la poésie bédouine y a connu tout son essor.

Mais la plume de Feu Mokhtar HACHICHA ne s’est pas cantonnée dans ce vaste domaine.

Elle a également servi de support à de nombreuses autres émissions avec des registres très variés.

Ses émissions étaient en arabe dialectal ou en arabe littéraire, toutes à caractère social et touchant de très près à la vie quotidienne du Tunisien..

  • «Sandouk Ajab» (boite magique)
  • «Win Konna .. Win Sbahna» (où nous étions ou nous sommes).
  • «Mabin El Khima Wel Ain» (entre la tente et la source...)

La production radiophonique de feu Mokhtar HACHICHA était très abondante, variée.

Il était une source intarissable de réactivité..

Le mérite de ce producteur ne s’est pas arrêté à la radio.

Ce parolier éclectique, scénariste pour la télévision et pour le cinéma, écrivain, cet authentique créateur contribua efficacement à la production de notre télévision lors de ses premières années.

Hadj SLIMANE, Ali MANSOUR et autres réalisateurs se rappellent encore les dramatiques jouées et écrites par lui…

A la télévision, il a joué les sketches, les dramatiques et même les opérettes… Il campait ses rôles avec une  beaucoup d'aisance.

A la radio comme à la télévision, il avait l’œil attentif et le stylo abondant.

Et le cinéma ???

Feu Omar KHLIFI réalisateur de plusieurs films a tourné avec Feu Mokhtar HACHICHA.. « EL Fajr » «El Moutamarred» «Sourakh».

Avec le réalisateur Ali MANSOUR, , il a joué dans le fim  « les deux larrons en folie »….

Feu Mokhtar HACHICHA détenait selon feu Hédi SEMLALI les clefs de la radio.. C’était lui qui arrivait le premier et le dernier à en partir….

En effet, il produisait dix émissions par semaine, en plus de son rôle administratif, combien important avec le service des variétés…

pendant de longues années, il avait même animé une émission culturelle « Houwet El Adet » successivement avec deux grands poètes, Mustapha KHRAIEF, puis Ahmed LAGHMANI…..

Alors où le situer ????

Comment pourrait t-on le qualifier aujourd’hui ?

C’était une source intarissable avec un débit continu, plein de richesses, un fleuve débordant qui ne s’est arrêté qu’un certain 16 septembre 1983 après une vie intense, pleine de créations….   

Après 35 ans d’absence Mokhtar HACHICHA est toujours là son âme plane, illumine la télévision par quelques rediffusions mémorables..

La toute dernière création était  «Trach Hekma » qui est toujours bien là pour prouver le savoir-faire de ce trésor...

Feu Mokhtar HACHICHA a laissé un trésor encore inexploité, des œuvres et des chansons inédites qui attendent preneurs.

Ton fils Youssef Hachicha




 

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Partager Abonnez-vous
commenter cet article
1 Commentaire
Les Commentaires
Habib Ben Younes - 17-09-2018 22:22

Un homme également d'une très grande modestie qui mérite cet hommage et même plus compte tenu de la diversité de son talent.

X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.