News - 14.09.2018

Abdelmajid Ezzar : Il faut subventionner la production agricole plutôt que la consommation

 Abdelmajid Ezzar : Il faut subventionner la production agricole plutôt que la consommation
Une fiscalité excessive et des calamités naturelles successives se conjuguent pour pénaliser doublement l’agriculteur, estime le président de l’Union tunisienne de l’Agriculture et de la Pêche (UTAP), Abdelmajid Ezzar. S’exprimant à l’ouverture, vendredi matin, en présence de Youssef Chahed, de la conférence nationale sur les orientations économiques et sociales de la loi de finance pour l’année 2019, il a affirmé que nombre de lois de finances récentes étaient mortes-nées et n’avaient fait qu’aggraver la situation et la compliquer davantage. C’est pourquoi, il exhorte le gouvernement à faire de celle de l’année 2019, une loi de finances orientée vers le développement et la solidarité, tout en privilégiant l’agriculture. 
« Jusque-là, regrettera Ezzar, la subvention de l’Etat est allée au consommateur sans se soucier de l’agriculteur et du pêcheur. Les exemples ne manquent pas. La compensation sur les hydrocarbures ne dépasse pas les 72 millimes par litre. Celle récemment consentie pour le lait ne profite pas à l’éleveur. Quant à l’exportation des produits agricoles elle est chargée d’une taxe de 10% pour les œufs, à titre d’exemple. Le gouvernement entrave l’exportation au lieu de la soutenir. »

Supprimer la TVA non récupérable par les agriculteurs

Le président de l’Utap, alignera une série de doléances urgentes : effacer la dette des petits agriculteurs ne dépassant pas les 10.000 D, rééchelonner les autres et annuler les intérêts, accélérer la mise en œuvre des textes d’application du fonds des calamités naturelles, créer un fonds pour la santé animale, et suppression de la TVA sur les polices d’assurances, l’acquisition d’intrants et équipements agricoles qui est payée sans pouvoir être récupérée.
Au passage, Abdelmajid Ezzar n'a pas manqué de mentionner la position de son organisation agricole quant à la question des privatisations. « Nous devons préserver les entreprises publiques stratégiques, dira-t-il, notamment celles assurant un service public direct comme celle des secteurs de la santé, de l’éducation et du transport. »
Lire aussi
 
Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Partager Abonnez-vous
commenter cet article
0 Commentaires
X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.