News - 02.08.2018

Bourguiba inaugure une nouvelle série de timbres-poste dédiée aux symboles de la diplomatie tunisienne

Timbre Habib Bourguiba

Double motif de satisfaction pour les philatélistes : un nouveau timbre-dédié au président Habib Bourguiba, et une nouvelle série d’émissions en hommage aux symboles de la diplomatie tunisienne. L’initiative en revient au ministère des Affaires étrangères qui a voulu célébrer les pionniers, Bourguiba, premier chef de la diplomatie à l’aube de l’indépendance. Chaque année, comme l’a mentionné le ministre Jhinaoui, une figure marquante sera à l’honneur à travers un timbre-poste.

La date de la première émission de cette nouvelle série n’a pas été choisie au hasard. D’un commun accord avec La Poste tunisienne, elle est datée du 31 juillet 2018, jour de la clôture de la conférence annuelle des ambassadeurs par le président Caïd Essebsi. Portant le numéro de 2076, ce timbre classé dans la série commémorative est d’un diamètre de 37 x 52 mm, et tiré en offset à 300.000 exemplaires. Conçu par Leila Allagui, sa valeur faciale est de 0.500 DT.

C’est aussi un nouvel hommage au Combattant suprême à la veille de son anniversaire, ce 3 août.

 
Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Partager Abonnez-vous
commenter cet article
1 Commentaire
Les Commentaires
Miled Hassini - 03-08-2018 11:54

Tout à fait. Nous venons de rentrer de Monastir ma femme et moi et nous étions vraiment désolés de voir le laisser aller et la négligence de l'esplanade menant au mausolée de Bourguiba qui a été transformé en parcours pour chevaux et un chameau agenouillé avec les détritus de ces pauvres betes mobilisées toute la journée pour qqs sous. Meme les deux coupoles, l'une abritant les martyrs et l'autre symmétrique sont crasseuses. Un sceau d'eau par jour et un coup de serpillère suffiraient pour rendre à la place la splendeur qui lui sied. A l'interieur du mausolée, des photos souvenirs de Bourguiba ne sont meme pas accrochées correctement. j'ai pris la peine de les arranger! Je ne peux imaginer que ce service demande beaucoup de moyens. Je n' ai pas encore vu autant de femmes misérablement voilées à la plage comme dans les jardins publics. De toute évidence, ce que nous avons vu à Monastir est un outrage à la personne de Bourguiba, à notre mémoire collective, à la ville. C'est l'ingratitude dans son expression la plus brutale. C'est irrévérencieux en vers les morts. Là, on touche vraiment le fond. Quelle que soit la position des uns et des autres de Bourguiba, cela ne se justifie pas et ne se pardonne pas. Quelles valeurs transmettons nous aux générations futures sinon que personne ne vaut rien, meme les martyrs qui ont sacrifié leur vie pour la patrie ne valent aucun respect, qu'il est inutile de faire quoique ce soit pour ce pauvre pays. En tout cas, moi je ne me reconnais pas dans ce que j'ai vu.

X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.