News - 20.06.2017

Thèse de doctorat déposée à Sfax : Beit Al-Hikma alarmée par des négligences qui discréditent la communauté scientifique

Thèse de doctorat déposée à Sfax : L’Académie Beit Al-Hikma alarmée par des négligences qui discréditent la communauté scientifique

La thèse de doctorat en sciences déposée à l’Université de Sfax, remettant en cause, les théories actuelles de la physique et de l’astronomie, sur la base d’une démarche dépourvue de toute dimension scientifique, a suscité la vive consternation membres de l’Académie Tunisienne des Sciences des Lettres et des Arts  Beit Al-Hikma . Ils estiment dans un communiqué rendu public qu’elle remet en cause, les théories actuelles de la physique et de l’astronomie, sur la base d’une démarche dépourvue de toute dimension scientifique.

« Tout en défendant  le  plein exercice des libertés académiques et en réitérant leur appui au développement de l’esprit critique, ils  alertent l’ensemble des acteurs des institutions scientifiques et techniques nationales sur la nécessité et l’urgence de veiller au strict respect des principes de déontologie scientifique dans la conduite des activités de recherche, en particulier dans la préparation et l’évaluation des thèses. Ils attirent l’attention des autorités scientifiques et publiques sur les graves conséquences de ces négligences qui discréditent la communauté scientifique nationale et l’engagent dans une voie sans issue qui porterait gravement atteinte à la crédibilité de sa contribution au savoir universel et à sa réputation au plan national et international.

Ayant attendu en vain que le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique fournisse à l’Académie les résultats de l’enquête confiée à l’inspection générale de ce département, ils recommandent aux autorités compétentes de faire preuve de la plus grande vigilance pour que pareille tentative ne puisse se reproduire à l’avenir et les appellent à prendre des sanctions exemplaires afin que pareils sujets de thèses ne soient ni acceptés, ni inscrits, ni soutenus.
 
Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Partager Abonnez-vous
commenter cet article
2 Commentaires
Les Commentaires
Megdiche - 20-06-2017 13:22

La liberté de penser est un droit, mais nier ce que la science a démontre depuis des siècles relève de l'offense à tous les scientifiques. Des qu'il y a un petit écart en matière philosophique tout le monde est choqué mais personne ne bouge!!! Cela n'est que prélude à d'autres négations plus graves!!!

Makram - 20-06-2017 23:00

Cette institution relevant du Ministère des affaires culturelles n'a aucun droit de regard sur l'Université tunisienne. Ni son statut ni même la composition de son "Conseil scientifique" ne l'habilitent à porter un quelconque jugement sur l'activité scientifique des Universités. La nomination de ses responsables administratifs est uniquement fondée sur des choix personnels et n'a aucun rapport avec la représentativité académique des enseignants-chercheurs et encore moins avec une quelconque supervision scientifique. Par voie de conséquence, les personnes concernées sont priées, nonobsatant le bien-fondé de leurs positions, de s'en tenir au rôle qui leur a été assigné du fait de leur charge administrative.

X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.