News - 07.05.2017

Macron, élu, Caïd Essebsi parmi les premiers qui seront reçus à l’Elysée

Macron, élu, Caïd Essebsi parmi les premiers qui seront reçus à l’Elysée

Emmanuel Macron, l’emportant avec panache contre Marine Le Pen, est élu président de la République. Avec 65,5  %  des voix contre  34,5 % pour Marine Le Pen (estimations à 20H), il sera le huitième président de la Vème République est aussi le plus jeune à accéder à la magistrature suprême. Son élection est accueillie avec une grande satisfaction à Tunis où il compte de nombreux amis. Jusqu’à cette semaine, il a gardé contact avec nombre d’entre eux et demandé à ses conseillers de lui fournir des "notes de situation" sur la Tunisie.

Des proches d’Emmanuel Macron indiquent que la passation avec François Hollande aura lieu à l'Elysée le lundi 15 mai. Quant à la composition du nouveau gouvernement, elle sera annoncée deux jours plus tard, le mercredi 17 mai.

L’équipe de transition qui se mettra en place dès ce lundi matin aura à régler nombre de questions notamment logistiques et protocolaires, pour la prise de fonction du nouveau président. Un proche conseiller, annoncé dans une position importante, confie à Leaders qu’Emmanuel Macron serait  " heureux de recevoir le président Béji Caïd Essebsi parmi les tout premiers chefs d'Etat de pays amis invités à l’Elysée". "Leur rencontre, souligne-t-il, sera d’autant plus importante qu’elle interviendra à la veille du Sommet du G7, auquel les deux présidents, français et tunisien, prendront part les 26 et 27 mai courant à Taormine, en Italie."

Lire aussi: Quand Macron était venu à Tunis en novembre dernier...

Légende photos: Emmanuel Macron avec l'Ambassadeur de France à Tunis, Olivier Poivre d'Arvor, (Gammarth le 6 novembre dernier)
Crédit Photo: ©Leaders.

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Partager
commenter cet article
1 Commentaire
Les Commentaires
zitouni - 08-05-2017 09:55

La première des notes qui faut exposer au président Macron est l'injustice de certains magistrats de l'institution française qui, pour couvrir une erreur judiciaire ils préméditent une autre encore plus flagrante par toute sorte de manœuvre frauduleuse condamnant un père innocent par la haine raciale en faisant témoigné les violeurs contre le père de la fille qui n'a jamais été ni de prés ni de loin mêlé à l'affaire. Son quinquennat ne peut le réussir qu'on mettant de l'ordre en éliminant les Magistrats qui encouragent le blâmable et interdire le convenable pour que la France retrouve ses valeurs d'un pays des droits de l'homme.

X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.