News - 02.03.2017

Pourquoi Khalil Ghariani a renoncé au poste de ministre de la Fonction publique et de la Gouvernance

Khali Ghariani

Le successeur d’Abid Briki à la tête du ministère de la Fonction publique et de la Gouvernance reste encore à trouver. Désigné à ce poste, Khalil Ghariani, membre du bureau exécutif de l’UTICA a préféré s’en désister. Reçu jeudi matin par le chef du gouvernement Youssef Chahed, il a lui a exprimé sa gratitude pour sa confiance et l’a prié d’accepter son désistement. « Après mûre réflexion, et soucieux de préserver les grands équilibres et d’éviter de nouvelles tensions, j’ai préféré renoncer à cette mission », a-t-il déclaré. 

Ce geste d’apaisement était l’unique sortie de crise souhaitée pour sauver la face de Youssef Chahed et éviter un bras de fer entre l’UGTT et le gouvernement. Mais aussi pour préserver la sérénité des rapports UGTT – UTICA.
On n’est pas  pour autant sorti de l’auberge. Sur qui le choix de Youssef Chahed se portera maintenant quant au successeur d’Abid Briki ? Quel processus de consultation engagera-t-il avec les centrales syndicales et patronales ainsi que les autres signataires du Pacte de Carthage ? 
Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Partager
commenter cet article
1 Commentaire
Les Commentaires
JABALLAH - 02-03-2017 16:46

Cela suffit. l'UGTT n'est qu'une centrale syndicale et en principe ne peut intervenir dans le choix des ministres. Que le Gouvernement fasse son boulot ainsi que la Centrale syndicale ou l'UTICA (chacun son job). Monsieur le chef de gouvernement : la balle est dans votre camp. Tapez sur la table ou sur tout ce que vous voulez, mais ne vous laisser pas déborder par ces faux syndicalistes et vrais magouilleurs.

X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.