News - 19.01.2015

Décidément, l'islamophobie a encore de beaux jours devant elle

L’affaire de Charlie hebdo a été pour certains intellectuels français, le prétexte rêvé, la divine surprise pour donner libre cours à leur islamophobie en reprenant la vieille antienne de l’islam-religion-de violence-et-d’intolérance. C’est le cas, notamment, du philosophe français, Michel Onfray. Spécialiste de Nietzsche et auteur d’un « Traité d’athéologie », cet homme de gauche tout imprégné qu’il est des idéaux de la révolution française, n’était pas, de toute évidence, bien placé pour s’engager dans une telle entreprise, n’étant pas islamologue. Mais son indignation face au carnage du 8 janvier, explique-t-il lors de l’émission « On n’est pas couché » sur France 2, le 17 janvier,  l’a incité à se documenter sur cette religion dont se réclamaient les deux terroristes pour mieux comprendre les ressorts de leur geste. Il consulte toutes les traductions du Coran.

Et là, stupeur, il découvre qu'il  n’y est question que de violence, de tueries et même de misogynie. Et le voilà, muni de ses notes, comme autant de pièces à conviction, égrenant sur le plateau, les sourates entrant dans sa thèse. Se parant des oripeaux de la liberté d’expression et de la laïcité, il se livre à une attaque en règle contre l’Islam. Tout en reconnaissant que cette religion ne faisait pas partie jusque-là de son champ d’intérêt, il s’évertue à nous convaincre, versets du Coran à l’appui, que la violence est consubstantielle à l’Islam, tout en reprochant aux journalistes d’être « restés dans l’émotion » dans le traitement de cette affaire au lieu de la « mettre en perspective » de tomber dans le politiquement correct. Heureusement, il avait en face de lui, deux animateurs, Léa Salamé et Aymeric Caron qui s’étaient bien préparés pour lui porter la contradiction. Ils auront ainsi beau jeu de tailler en pièces son argumentation. Il faut dire que l'invité a été bien inspiré de préciser qu’il n’était pas islamologue. Car cela se voyait. Il est tombé dans les travers qu’il reprochait aux journalistes : l’émotion et l’absence de mise en perspective. C’était l’arroseur arrosé.

Il fallait contextualiser et partant relativiser ces sourates pour les comprendre en aucun cas en tirer argument pour prouver le caractère belliqueux de l’Islam.  Caron  explique qu’il fallait faire la distinction entre les sourates médinoises et  mecquoises, révélées dans des contextes différents et éviter une lecture « littéraliste » du Coran. Une rapide comparaison avec les livres saints des autres religions révélées  montre que le Coran n'est certainement pas le plus violent. Notre philosophe tout contrit donnait l'impression de découvrir la complexité du problème. Il écoutait sagement tentant d'apporter un bémol à ses assertions. Couvert de ridicule, il a dû regretter de s'être aventurer en terre inconnue.Ne voulant pas pousser leur avatage, les deux animateurs change de sujet et évoquent le problème des cités. L'humanisme de l'homme de gauche issu, au surplus, d'un milieu défavorisé refait surface. Il souligne la nécessité de remédier au plus vite à une situation qui n'a que trop duré.

Hédi   

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Partager Abonnez-vous
commenter cet article
7 Commentaires
Les Commentaires
Riadh Chatti. - 20-01-2015 11:38

Léa Salamé et Aymeric Caron ont bien fait de renvoyer ce Michel Onfray (qui se prend pour un grand philosophe) à ses études !! BRAVO !!!

Pouec - 20-01-2015 15:55

Soit vous n'avez pas regardé l'intégralité de l'entrevue, soit vous ne savez pas ce que "islamophobie" veut dire mais simplifier ainsi le discours de Michel Onfray n'est pas mieux que les raccourcis empruntés pas les vrais islamophobes...

james-tk - 20-01-2015 19:34

Onfray fait du Onfray;ajoutez à ceci,que,cet énergumène est un pur produit de la vraie gauche caviar,et vous aurez devant vous un pur produit frelaté à 100%, que dire de mieux? Ah,si,ce goujat me débecte,par sa façon de toiser ses interlocuteurs,et souvent les regarder de haut,comme le faisait certains enseignants fats, et, imbus jusqu'à la moelle;il s'aime s'entendre pérorer;il appartient à la race des philosophes que "renferme le club fermé"des philosophes de caniveau,ou l'on trouve,(homs wezbib) BHL, Finkielkraute, Gluksman,ainsi que,Zemmour,Wellebèque...,pour ne citer que ceux-là!

yanim - 21-01-2015 00:51

Malheureusement cet homme, que je respecte malgré tout, a lu le Coran comme ces pauvres jeunes, manipulés, ignares qui sont devenus "terroristes".

salil - 22-01-2015 11:46

vous n'allez quand meme pas pretendre que Daesh et l'Arabie saoudite appliquent le boudhisme?! seule concession qu'on peut faire aux lecteurs ''pacifiques'' actuels de l'islam est que celui est autant violent que la religion juive ou le christianisme dont il est un derivé. mais de la a pretendre que c'est un mouvement pacitifique, c'est un peu court. il faut reconnaitre cette tare pour la depasser comme fait l'eglise actuellement et cesser d'invoquer toujours l'islamophobie pour echapper a ce devoir de verité.

citoyen - 26-01-2015 01:10

Onfray a crée l 'Université Populaire de Caen pour permettre à tous d 'acceder au savoir à l 'esprit critique à remettre en question Les conquetes religieuses croisades ou foutouhat se sont faites avec le sabre il a cité des sourates ;il n 'a pas inventé;il a lu le Coran;il ne récitait pas;il est capable d 'abattre un travail colossal pour l 'etudier et j 'espere qu'il le fera il n 'est pas islamophobe;il est athé et la religion est une question de foi parfois de doute;c 'est la liberté de conscience les interpretations de l 'Islam sont multiples ;il y a plusieurs écoles

citoyen - 26-01-2015 01:12

Onfray a crée l 'Université Populaire de Caen pour permettre à tous d 'acceder au savoir à l 'esprit critique à remettre en question Les conquetes religieuses croisades ou foutouhat se sont faites avec le sabre il a cité des sourates ;il n 'a pas inventé;il a lu le Coran;il ne récitait pas;il est capable d 'abattre un travail colossal pour l 'etudier et j 'espere qu'il le fera il n 'est pas islamophobe;il est athé et la religion est une question de foi parfois de doute;c 'est la liberté de conscience les interpretations de l 'Islam sont multiples ;il y a plusieurs écoles

X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.