Opinions - 10.10.2014

L'ISIE face à la fraude

Malgré de nombreuses critiques et des couacs divers, l’ISIE continue d’afficher sa détermination à s’acquitter de sa tâche en assurant aux élections les conditions les meilleures de transparence et d’honnêteté.

Aussi les observateurs attendent-ils les mesures concrètes prévues pour le jour du scrutin afin des’opposer efficacement aux tentatives inévitables de fraude auxquelles aucune élection ne peut échapper, même dans les pays de tradition démocratique.

On espère, tout d’abord, que l’ISIE renoncera au leurre de l'encre sympathique dont la preuve a été faite qu’elle n'a aucun intérêt pour la sincérité du vote, ne servant que les intérêts de ceux qui la commercialisent. Ce sera, de sa part, une preuve tangible de son indépendance à l’égard des intérêts derrière ce produit qu’on a vuslors de toutes les élections depuis le Printemps arabe, en faisant un marché idéal pour une prétendue encre utile.

L’ISIE aurait aussià contrer la tricherie constatée à grande échelle lors de la dernière élection consistant à utiliser des photocopies de bulletins officiels distribués précochés aux électeurs fraudeurs. Une parade efficace consistera à numéroter le bulletin au moment du retrait et de vérifier la présence de ce numéro lors du dépôt dans l'urne.

Une protection encore meilleure serait de confierau président du bureau, sous le contrôle d’observateurs, la charge d’apposer un cachet officiel sur tout bulletin retiré et de vérifier sa présence avant la mise dans l'urne. On pourrait même prévoir que le cachet de confirmation ne serait apposé que si le bulletin est vérifié valide, ne comportant pas de rature, par exemple; sinon il ne comportera qu’un seul cachet.

Il va sans dire qu’une telle option salutaire,de nature à permettre d’éviter des bavures au dépouillement telles celles relevées en 2013, nécessitequ’on ne lui oppose pasle caractère secret du vote.

Elle serait, en effet, une occasion à saisir pour éviter une éventuelle triche au moment du dépouillement, des bulletins valides se retrouvant invalidés pour une quelconque rature qui ne s’y trouverait pas au moment du dépôt dans l’urne.  

Bien évidemment, l'idéal aurait été de se passer dans le code électoral de cette règle aberranteet dépassée du vote secretqui ne se justifie même plus enOccident etqui n'aaucune valeur dans notre culture, se révélantsurtout une incitation à la fraude. C'est juste imiter ce qui se fait ailleurs que de garder une telle règle parmi d'autres,obsolètes ou mal adaptées aux réalités de la Tunisie dans un code électoral qu'il urgera d'amender au plus tôt pour tenir compte de nos spécificités.

Assurément, la parade ultime restera la neutralité des participants au dépouillement et des observateurs présents. C’est, en dernier lieu, sur une telle prestation,conforme aussi bien à la légalité qu’à l’honneur,que sera jugée l’ISIE. Toutefois, des indices positifs ou négatifs quant à la qualitéde cette prestation seront déjà présents dans la nature des premières mesures évoquées.

Il est ainsi évident que si l’ISIE reconduit le dispositif de l’encre électorale utilisé lors de la dernière élection, cela voudra direqu’elle privilégiera l’illusion d’une telle encre à la certitude d’une parade sérieuseà la fraude ainsi que détaillée ci-dessus.

Farhat Othman

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Partager Abonnez-vous
commenter cet article
3 Commentaires
Les Commentaires
Mohamed Jemal - 11-10-2014 06:52

Ayant été désigné, comme en 2011, Chef d’un Centre de vote, j’ai été convoqué le mercredi 8 octobre au CREFOC de l’Ariana pour la journée marathon de formation. Je peux donc témoigner en toute connaissance de cause des dispositions draconiennes prises par l’ISIE pour assurer des élections dignes de ce nom. Toutes les précautions signalées dans l’article de M. Farhat Othman ont été prises. Par exemple tout bulletin doit être tamponné au verso aux quatre coins devant l’électeur avant de lui être remis. Au dépouillement la présence au verso d’un tampon au moins constitue la première condition de validité des bulletins, de ce fait l’intrusion d’une photocopie du bulletin officiel, redoutée par l’auteur, est tout de suite repérable. De plus on ne peut pas voter en présentant une photocopie de la CI ou un récipicé délivré par la police pour son renouvellement. Tout au long de la journée, les deux instructeurs, très compétents et dévoués, n’ont cessé d’insister auprès des membres de Bureaux de vote sur la nécessité de garder une neutralité absolue, par exemple en veillant à remettre à l’électeur un bulletin à l’envers (face tournée vers le bas) et éviter tout geste même insignifiant, pouvant être interprété en faveur d’une liste particulière. Enfin, contrairement à deux idées largement répandue, l’encre magique est indélébile si le flacon est secoué régulièrement et son utilisation est indispensable, car elle permet d’une part, de s’assurer que les accompagnateurs des électeurs aveugles ou handicapés des membres supérieurs n’ont aidé qu’une seule personne (ces accompagnateurs sont repérés à la couleur bleue qu’ils portent à l’auriculaire gauche), et d’autre part de faire évacuer du Centre tous ceux qui ont voté y compris les malintentionnés qui, après avoir voté, voudraient rôder entre les rangs pour influencer d’autres électeurs. Bravo l’ISIE.

Béchir Toukabri - 11-10-2014 19:11

Les problèmes posés dans cet article et les solutions proposées sont illusoires. Parce que n'importe qui peut proposer milles astuces. Ibn Khaldoun a dit: "???? ????? ???? ?? ?? ??????".(Ittafaka al arabou ala alla yattafikou".Le problème de fond est à l'origine: Si on avait 5 partis seulement au lieu des 170, l'opération aurait été très simple.

F.Othman - 11-10-2014 22:52

@ Mohamed Jemal Merci Si Mohamed pour ces précisions, notamment celles portant sur l'encre. Donc, vous confirmez que l'ISIE utilisera cette mascarade, ce qui est une indication de non-indépendance à l'égard des intérêts qui sont derrière la commercialisation de cette encre. Pourriez-vous nous dire combien coûte cette encre inutile pour la transparence, mais plutôt utile pour ses distributeurs ? De plus, les arguments que vous présentez ne sont point convaincants : 1/ les fraudeurs ne manquent pas de personnes pour accompagner les aveugles ou handicapés que vous citez; 2/ l'évacuation du centre est une question d'organisation et est du ressort de la sécurité.

X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.