Opinions - 07.10.2014

Machiavélisme américain au Proche-Orient

Les États-Unis ont mal réagi à la salutaire initiative de certains pays occidentaux, notamment la Suède dernièrement, de faire enfin bouger les choses au Proche Orient en reconnaissant l'État palestinien.

La seule légalité internationale

Continuant à user d'un double langage qui ne trompe plus, mais ajoute à la confusion versant dans l'horreur qui y règne, le porte-parole du Département d'État Jennifer Psaki, a estimé que toute reconnaissance internationale de l'État palestinien serait prématurée.

Ne manquant pas de réaffirmer le soutien américain au principe d'un tel État, elle a cependant insisté sur le fait que cela devrait se faire dans le cadre d'un processus de paix impliquant une reconnaissance mutuelle des Palestiniens et d'Israël.

Or, l'on sait pertinemment qu'un tel processus est bloqué par l'allié israélien des États-Unis qui ne veut pas d'une véritable paix fondée sur la seule légalité internationale qui vaut, celle du partage de 1947.
Israël veut le beurre et l'argent du beurre, à savoir une reconnaissance arabe, mais en dehors de son acte de naissance, le partage qui malgré son caractère injuste pour les Palestiniens n'est plus refusé par ceux-ci. Que leur demander de plus? 

Au demeurant, la reconnaissance de l'État d'Israël est effective depuis les négociations directes entre les deux parties qui n'achoppent que du fait de l'intransigeance d'Israël à devoir revenir à la légalité internationale, voulant imposer non pas la force de la loi, mais la loi de la force.

Un antéchrist aux couleurs de l’islam

Il est temps que le gendarme du monde cesse de faire cause commune avec un tel brigandage politique néfaste pour toute la région et le monde entier, car il est à l'origine de toutes mes manifestations criminelles qui endeuillent la région et le monde.

Pour être crédibles, les États-Unis devraient exiger de l'État d'Israël de donner l'exemple du légalisme en reconnaissant l'acte même de sa naissance et ses implications. Bien mieux, s'ils veulent parler en termes d'éthique politique et de morale démocratique, ils devraient faire pression pour amener l'État d'Israël à abandonner son archaïsme dogmatique fondant sa démocratie sur un critère croyance en agissant pour la mise en place en Palestine d'un État non confessionnel, en conformité avec les exigences d'une démocratie véritable.

Il serait alors fondé à demander aux autres États de ne pas précipiter la reconnaissance du seul État palestinien en prouvant son action concrète pour la seule alternative de paix durable dans la région, un État multiconfessionnel, qu'il soit fédéral ou confédéral, où l'on arrête une absurde guerre de religion entre les enfants ennemis du monothéisme.

Or, l’apparition au Levant d’un antéchrist aux couleurs de l’islam commande l’union sacrée de tous les croyants et démocrates dans une même foi pour la paix et la sécurité dans le monde. Il y va de l’intérêt de tous!

Farhat Othman
 

Tags : Palestine  
Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Partager Abonnez-vous
commenter cet article
1 Commentaire
Les Commentaires
Ali Bobo - 08-10-2014 18:57

C'est étrange cette propension de ne pas publier les commentaires qui ne vous plaisent pas ! Seriez vous moins libéral que vous ne voudriez le faire croire ??

X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.