News - 26.03.2014

Stop à l'industrie de la mort en activité au large de Kerkennah!

J'aime aller à Kerkennah me ressourcer, y retrouver l'âme du peuple, ces îles ayant gardé une symbiose incomparableavec la nature, introuvable ailleurs en notre pays essentiellement bucolique.

Or, la mort rôde aujourd'hui à Kerkennah; une industrie mortelle s'y active! Aussi, je lance ici un crime d'alarme, invitant le gouvernement d'être compétent en arrêtant immédiatement le désastre qui se profile.

En effet, contrairement aux engagements publics pris, des essais de fracturation hydraulique sont en cours au large de ces îles. En violation des droits des Tunisiens et des kerkeniens à un environnement sain, un navire y procède en toute illégalité à pareille entreprise de destruction massive de l'écosystème. Déjà, les pêcheurs de la région, qui se plaignaient déjà des retombées négatives de la plateforme pourtant conventionnelle des Miskar, sont catastrophés par l'immensité des dégâts faits à la faune et à la flore marines. 

Les bancs de poissons morts ne se comptent plus désormais sur nos côtes et les pêcheurs de kerkennah ne sont plus très loin de crier famine! Mais ils ne le feront pas;ces fiers hommes de Tunisie, tous de la trempe de FarhatHached, m'assurent préparer une riposte digne de l'ampleur de la catastrophe. Elle fera assurément du bruit si le silence et l'autisme de nos gouvernants continuent.Il s'agit, en effet, d'une question de vie ou de mort; non seulement de l'archipel, mais de tout le pays. Or, notre Tunisie est guettée par l'avidité vorace de certains industriels qui font honte à l'esprit des vrais chevaliers d'industrie, qui est d'abord sagesse, ne se souciant que de leurs profits immédiats, quitte à semer le chaos.

Or, ils doivent savoir que s'il est encore en Tunisie une terre rétive à tout esprit du lucre, c'est bien ici, à Kerkennah. Que l'affabilité kerkenienne légendaire ne les trompe donc pas! Quand la douceur de vivre en ses îles est aussi menacée qu'aujourd'hui, le Kerkenien se transforme en esprit redresseur des torts; il est alors un ange exterminateur.

Qu'on stoppe donc immédiatement cette industrie de la mort mise en place  en catimini au large des îles kerkennah! C'est un devoir patriotique qu'il incombe au gouvernement de Monsieur Jomaa d'assumer. Il n'en sortira que grandi.

Farhat Othman
 

Tags : Kerkennah   Tunisie  
Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Partager Abonnez-vous
commenter cet article
4 Commentaires
Les Commentaires
Abdallah Fatnassi - 26-03-2014 16:39

Si les propos de Monsieur Farhat sont vrais ( et je n'ai aucune raison de douter de sa personne) on peut qualifier de DRAME, et la qualification n'est pas assez lourde, ce qui se passe au large de Kerkenna. On connait très bien les conséquences catastrophiques de la fracturation hydraulique sur terre pour ne pas s'aventurer à l'essayer en mer. La contamination de toutes le zones maritimes est assurée et de nouveau le milieu aquatique subira pour longtemps la destruction de son équilibre naturel. SANS PARLER DES PÊCHEURS QUI N'AURONT QUE LEURS YEUX POUR PLEURER. Pendant ce temps, la mafia contourne tout pour gagner toujours plus au dépend des autochtones. Mais où sont les responsables de l'environnement? où est le gouverment qui contrôle les autorisations d'exploitations du littoral Tunisien? et puis l'engagement pris de ne pas exploiter en Tunisie les hydrocarbures avec la fracturation jusqu'à une consultation approfondie de tous ceux qui sont concerné? Ma foi, république démocratique ou bananiere? Au secours un drame est entrain de se dérouler au large de Kerkenna et notre gouvernement provisoire dort. A moins qu'il n'ait pas été concerté!!!

Arche - 26-03-2014 17:05

Comme d'habitude un texte complétement à coter de la plaque vous pensez que vos pécheurs qui détruisent l'écosysteme sans aucun controle ne sont pour rien dans les problemes qu'ils rencontrent ? Qui détruit les fonds marins ?

Hassine - 26-03-2014 21:28

Etes vous sur de vos infos?quelles sont les sources de Mr Farhat? ce dossier m’intéresse au plus haut point

el khlifi mokhtar - 27-03-2014 14:26

Fracturation hydraulique dites-vous?à la recherche de quoi? de gaz ou de petrole?Pourtant on nous avait dit que le Gouvernement n'avait pas pris de décision au sujet de la fracturaution hydraulique.Ce qui est valable pour Kairouan est valable ailleurs.Qui a pris la décision?Ce nouveau Gouvernement n'est pas au courant?Le Chef du Gouvernement qui était à l'Industrie et aux mines n'était-il pas au courant?bizarre!

X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.