Opinions - 21.03.2014

Appel pour sauver une démocratie voulue mort-née!

La souveraineté d'un peuple est un miroir où les gouvernants qui se veulent des démocrates doivent se mirer, car ils y voient leur âme et leur corps, leurs forces et leurs faiblesses; ils s'y voient tout entiers, avec surtout les inévitables turpitudes dont l'exercice du pouvoir ne manque jamais de doter ses serviteurs malgré la veille de la conscience. Celle-ci impose même aux gouvernants véritablement démocrates de s'anéantir en leur peuple afin de se retrouver eux-mêmes en lui, les deux ne faisant qu'un seul corps, celui d'un peuple souverain.

Une démocratie naissante qui se meurt

Aujourd'hui, notre démocratie naissante est en grave danger. Le miroir du peuple a été cassé en mille morceaux par ceux qui ne veulent pas s'y regarder, y retrouvant leurs vices.

Aujourd'hui, notre démocratie est moribonde; on entend lui donner le coup de grâce avec un système électoral qui creuse la faille séparant le peuple de ses dirigeants qui ne sont plus ses serviteurs, mais ses saigneurs qui se présentent en seigneurs de la politique.

La Tunisie du bas est en péril; elle crie au secours! Notre pays ne saurait plus supporter l'autisme qui caractérise la Tunisie du haut, ces élites concentrées sur leurs intérêts.

Voici donc un appel de la dernière chance aux patriotes qui ne manquent pas en ce pays. Il urge qu'ils se rebiffent contre le retourd'une dictature rampante sousforme d'autoritarisme, de conformisme et de démission face aux exigences populaires.

Le processus en cours mènera aux plus néfastes conséquences puisqu'on ne peut plus sevrer le peuple d'une liberté retrouvée ni surtout satisfaire sa faim avec des sornettes qui ne sont, au mieux, que la brioche des gouvernants ignorants des réalités de leur peuple. 

Voici un appel de dernière chance. Pourvu qu'il fasse écho en ce temps de conformisme et de bienpensance pour l'intérêt du plus grand nombre. Ce pays a toutes les qualités pour mériter le meilleur; or il est en train de subir le pire d'une poignée d'irresponsables se voulant responsables, un quarteron d'assoiffés du pouvoir, à l'ego surdimensionné. Il n'est que temps de se ressaisir!

Disons donc stop à la dérive autoritaire! Stop au retour de la démagogie ! Stop au pouvoir des castes et des intérêts partisans ! Rendons le pouvoir au peuple en appelant à organiser d'abord des élections municipales et régionales au scrutin uninominal rationalisé.

Pour un scrutin uninominal rationalisé

Il nous faut avoir l'honnêteté de reconnaître que le scrutin de liste s'est avéré néfaste pour la démocratie, ayant fait la preuve de son inadaptation aux réalités de la Tunisie. Aussi, le reconduire pour les prochaines élections, même avec quelques amendements, c'est écarter le peuple de l'exercice du pouvoir et bafouer sa souveraineté.

Il nous faut avoir la sincérité de dire que le scrutin de liste actuellement retenu est destiné à assurer la mainmise des grands partis sur la scène politique et sur la destinée du pays. Or, force nous est de réaliser que les partis ne sont plus les vrais représentants d'une démocratie directe et participative; celle-ci n'est désormais incarnée que par les organisations et associations de la société civile;

Il nous faut donc prendre conscience que la société civile tunisienne est très active, incarnant merveilleusement le développement solidaire que la Révolution a voulu pour la Tunisie;

Aussi doit-on décider instamment que le scrutin uninominal rationalisé est le mieux approprié pour que le peuple renoue avec la politique par l'intermédiaire de ses élus. Et ceux-ci doivent l'être moyennant un contrat de mission dont ils sont responsables, sous peine de déchéance, de la mise en œuvre au cours de leur mandat sous le contrôle du peuple par l'intermédiaire de l'Instance indépendante des élections.

Pour des élections municipales et régionales

Il est de la première urgence, aujourd'hui, de mettre en place des conseils municipaux et régionaux élus par le peuple afin de lui permettre de gérer la situation catastrophique dans les localités et remettre le pays sur pied.

Il est impératif que les gouverneurs soient élus par le peuple et que les conseils régionaux et locaux aient des attributions concrètes dans le cadre d'une décentralisation effective déplaçant la décision concernant les localités et les régions à l'intérieur du pays.

Aussi, tous les patriotes de ce pays qui ne se gargarisent pas vainement des slogans creux et des épithètes sans consistance se doivent de demander instamment aux autorités du pays de:

1. suspendre immédiatement les travaux actuels en vue de l'adoption d'un scrutin de liste liberticide,

2. confier à un groupe de spécialiste la charge d'établir le code électoral en retenant le mode de scrutin uninominal rationalisé qui doit prévoir:

2.1. un contrat de mission sur lequel s'engage l'élu et qui est contrôlable, autorisant en cas de violation la déchéance de l'élu en faveur du premier de ses deux suppléants et ensuite du second avant élection anticipée,

2.2. l'obligation de l'élu de se présenter avec deux suppléants, leur ordre important peu, mais avec la présence obligatoire dans le trio, pour le moins et séparément, d'une femme et d'un jeune.

3. appeler immédiatement à des assises de la société civile dans chaque gouvernorat et municipalité afin de convenir des modalités d'organisation d'élections municipales et régionales avant la fin de l'année.

4. reporter les élections législatives et la présidentielle prévuesaprès la mise en place des autorités locales et régionales élues.

5. décider que c'est parmi les élus locaux et régionaux que seront élus les représentants nationaux du peuple.

Ainsi agira-t-on efficacement et honnêtement pour que vive notre Tunisie indépendante et souveraine dans une démocratie enfin assumée où le peuple sera réconcilié avec la politique en l'exerçant concrètement aux échelons locaux et régionaux. C'est la seule issue de sortie de l'impasse actuelle qui n'est qu'une fuite en avant vers le pire. À bon entendeur, salut !

Farhat Othman

Signer et/ou télécharger la pétition accompagnant cet appel

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Dialogue_national_Presidents_Republique_AN_et_Gouvernement_Deputes_DES_ELECTIONS_MUNICIPALES_ET_REGIONALES_AU_SCRUTIN_UN/?nIichhb
 

Tags : Tunisie  
Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Partager Abonnez-vous
commenter cet article
1 Commentaire
Les Commentaires
François Marie Arouet - 22-03-2014 01:58

Avec le scrutin de liste nous aurons un joli "Porcellum Tunisinum"...

X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.