News - 17.03.2014

L'islam, une religion américaine?

C'est le titre provocateur de Nadia Marzouki paru le 2 mai 2013 aux éditions du Seuil. Chargée de recherche au CNRS et membre du Centre d'Études sociologiques et Politiques Raymond Aron (CESPRA) de l'École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS) à Paris, l'auteur constate que désormais les Américains discutent de l'islam dans des termes semblables à ceux connus chez les Européens. Qu'on en juge!

Outre-Atlantique, on parle de plus en plus de la taille des nouvelles mosquées de quartier et du contenu des prêches, on se mobilise pour interdire la circoncision au nom des droits des enfants, on discute du droit des musulmanes à porter le foulard sur leur lieu de travail et à l’école, on revendique ou on proteste contre un jour de congé officiel à l’école le jour de l’aïd, on défend ou on s’insurge contre la vente des produits halal dans les commerces bio.

Se demandant moins ce qu'il est arrivé aux Américains que tentant de l'expliquer, Madame Marzouki démontre un fait indubitable que l'islam est devenu, pour une partie importante du public américain, non plus simplement un problème de sécurité ou de politique étrangère, mais aussi un véritable problème de politique intérieure et de société.

Le plus important dans sa démonstration estde réaliser à quel point et dans quelle mesure les polémiques actuelles expriment en réalité et au-delà d’un problème d’islam, une véritable contestation bien profonde d’une certaine conception de la démocratie libérale et séculière.

On ne peut pas mieux exprimer la thèse de plus en plus répandue que la démocratie formaliste en Occident est saturée et qu'il urge la réinventer et non plus de la singer comme on cherche à le faire en Tunisie. Avis à nos intellectuels et surtout nos politiques!

Notons que le ivre fera l'objet d'un séminaire scientifique en présence de l'auteur le 1er avril prochain dans le cadre des activités du groupe de recherche «Analyse comparée des politiques de laïcité ou de sécularisation» du Centre d'Études et de Recherches Internationales CERI/Sciences Po , rue Jacob, à Paris.

Nadia Marzouki, L´Islam, une religion américaine? Paris, Le Seuil, La couleur des idées, 2013, 311 pages.

FO
 

Tags : d  
Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Partager Abonnez-vous
commenter cet article
4 Commentaires
Les Commentaires
T.B. - 17-03-2014 17:58

La réponse à ce que vous écrivez dans votre article vous est venue de Poutine le president russe. Moi je savais que ca va venir. L´ordre nondial doit être bi ou multipolaire. Je suis sÛr que Poutine sait que l´idée est très populaire surtout en Europe. Malheureusement en Tunisies on est encore spectateur et non acteur.L´ordre mondial tout comme un pays ne doivent être laissés au bon vouloir d´un seul pays ou d´un seul individu. La solution c´est la démocratie dans les deux cas, si non c est la folie. L ´homme est un loup pour l´homme. Soyons francs. C e que vous pensez qu´il les Américains veulent( d´ailleurs en Europe on parle de ca) faire c ´est de la folie c´est comme la guerre de l´Irak. Le pouvoir rend fou tout simplement

radhia - 17-03-2014 20:54

de quoi je me mêle? l'islam est un problème de politique intérieur aux USA. quelle phobie? parlez nous de notre transition, de notre avenir. au lieu du niquab et des barbus.

Mohsen Jamel CHERIF - 18-03-2014 08:05

L'islam est une religion qui a joue un rôle considerable pour toute l'humanite. C'est un patrimoine de l'humanite. Aujourd'hui les musulmans se posent des problêmes et posent des problèmes à l'humanité. Il y a dans l'histoire de l'humanité des dogmes scientifiques qui ont fait leur temps et qui ont été abolit, il y a des théories philosophiques ou sociales, des idéologies qui ont subies le même sort, dans tous les textes religieux du monde il y a des références évidentes à l'époque pendant laquelle ils sont apparus et dont l'application aujourd'hui serait d'un anachronisme insuportable; la vrai erreur est de figer la religion dans le temps, d'en faire un phénomène anhistorique, de décréter qu'il ne se renouvellera ni dans le temps ni dans l'espace ni dans la forme ni dans le contenu. En d'autre termes que le phénomène religieux ne réaparaitra plus jamais et qu'il est devenu une pièce du musée de l'histoire. Cette idée est malheureusement partagée aussi bien par les adeptes des religions que par les matérialistes en tous genres. Heureusememt Dieu est vivant.

Béchir Toukabri - 19-03-2014 10:11

C'est très facile de parler de ce qui se passe en Amérique, On peut parler de tout même de la crotte de chiens. En plus le sujet est bidon. Pourquoi n'a-t-elle pas cité la liste des crimes commis par les américains contre non des islamistes, mais au moins contre de simples musulmans vivant au USA.

X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.