News - 12.04.2013

La révolution tunisienne et rencontre autour de Bourguiba, ce mois-ci à Paris

Décidément, la Tunisie revient en force ce-mois-ci à Paris. C’est ainsi que l’Institut de recherches et d’études Méditerranée  Moyen Orient iReMMO lui consacre pas moins de quatre rencontres successives autour de livres clefs. Mardi 9 avril dernier, le coup d’envoi en a été donné sous le thème « La révolution tunisienne en perspective(s) » avec :

  • Jocelyne Dakhlia, historienne et anthropologue du Maghreb et de l’islam méditerranéen, directrice d’études à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS), et ancienne membre du comité de direction des Annales. Auteur de Tunisie, Le pays sans bruit, Actes Sud, 2011.
  • Pierre Puchot, reporter Maghreb/Moyen Orient à Médiapart, auteur de Tunisie, une révolution arabe, éditions Galaade, 2011, et La Révolution Confisquée, Enquête sur la transition démocratique en Tunisie, Sindbad/Actes Sud, 2012.
  • Adnane Ben Youssef, secrétaire exécutif du parti Al Joumhouri pour la Fédération "France Nord", ancien vice président de la Fédération des Tunisiens pour une Citoyenneté des deux Rives (FTCR) et ancien porte parole de l’opération "un bateau pour gaza".

Le programme s’enchaîne ce mercredi 17 avril avec une « Rencontre autour de Bourguiba », regroupant :

  • Sophie Bessis, historienne secrétaire générale adjointe de la Fédération Internationale des Droits de l’Homme et directrice de recherche à l’IRIS (Institut de Relations Internationales et Stratégiques), auteur avec Souhayr Belhassen, de Bourguiba, Elyzad, 2012
  • Jacqueline Gaspar, médecin de formation et ancienne amie de Wassila Bourguiba, auteur de Wassila Bourguiba. Entretiens à Carthage de novembre 1972 à mars 1973, Déméter, 2012
  • Samy Ghorbal, journaliste et écrivain, ancien collaborateur à Jeune Afrique et à Tel Quel (Maroc). Il s’est engagé en politique après la Révolution du 14 janvier en rejoignant l’équipe d’Ahmed Néjib Chebbi, le leader du PDP, comme conseiller politique pour les élections à l’Assemblée Nationale Constituante. Auteur de Orphelins de Bourguiba & héritiers du Prophète, Cérès, 2012


A noter que Nicolas Dot-Pouillard, vient de publier aux éditions L’Harmattan, à Paris, un livre intéressant intitulé : "Tunisie : la révolution et ses passés". L'auteur est chercheur à l’Institut français du Proche-Orient (IFPO), à Beyrouth. Docteur en sciences politiques diplômé de l’Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS), il a également enseigné à l’Université Saint-Esprit de Kaslik (USEK), au Liban, et a été Senior Analyst pour l’International Crisis Group (ICG) en Tunisie. 

Deux ans après le départ du président Ben Ali, la fissure entre l’idéal révolutionnaire et le désenchantement démocratique semble croissante. La révolution tunisienne a mis au jour trois césures fondamentales. La première est en un sens la fracture bourguibiste : tous les comptes ne sont pas soldés avec le passé. La seconde touche à la question religieuse et identitaire. L’arrivée d’Ennahda au pouvoir a réveillé des spectres enfouis. La dernière est enfin régionale et sociale. La différenciation entre les côtes et les provinces intérieures apparaît d’abord comme une structure sociale discriminante bien antérieure aux années Ben Ali. En Tunisie, une étrange dialectique est ainsi à l’œuvre. Il y a une politique et un social fissurés, car il y a bien remontée(s) de l’histoire, à l’heure même où la thématique révolutionnaire peut apparaître comme le symbole d’un nouvel absolu et d’une unité faussement promise. Si la révolution tunisienne a bien ouvert sur de nouveaux possibles, ses fractures présentes sont aussi ancrées dans les paradigmes passés.

Tags : ben ali   Habib Bourguiba   r   Tunisie  
Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Partager Abonnez-vous
commenter cet article
1 Commentaire
Les Commentaires
Larbi Najah - 12-04-2013 10:50

La citoyenneté du passé, une Tunisie après la révolution et une Tunisie révoltée, quel enjeux et quel risque? Les tunisiens se logent dans le passé a l époque de Bourguiba car la chute de Ben Ali était porteuse de plein de promesses, espérances et possibilités qui se sont, finalement, toutes soldées par des fractures, sociales, identitaires et économiques.

X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.